Tchad-Soudan: début du sommet entre les présidents Deby et Béchir

Publié le par WALDARI WA AKHBAARA

La rencontre a débuté vers 15H00 (locales et GMT) après l'ouverture du 11e sommet de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI, 57 pays). Le président gabonais Omar Bongo Ondimba est également présent à cette rencontre, tout comme des représentants français, américain et européen.

Initialement prévue mercredi soir, la rencontre entre les deux chefs d'Etat qui devait aboutir à la signature d'un nouvel accord de paix entre les deux pays, avait été reportée à jeudi. Le président Béchir ne s'était pas présenté à la réunion de mercredi, en raison de "maux de tête".

Le président soudanais avait émis mardi, depuis Dubaï, des doutes sur l'opportunité de signer un nouvel accord de paix, les cinq précédents n'ayant pas été respectés.

La rencontre de Dakar intervient quelques heures seulement après des accusations du gouvernement de N'Djamena selon lesquelles des colonnes de rebelles parties du Soudan auraient pénétré dans l'est du Tchad.

Cette accusation n'a pas été confirmée par l'armée française, très présente au Tchad, ni par la force européenne déployée dans l'est du Tchad (Eufor).

Le secrétaire d'Etat soudanais aux Affaires étrangères Al Sammani Al-Sheikh Al-Wassila a qualifié jeudi à Dakar de "complètement fantaisistes" ces allégations.

"Je peux vous assurer que c'est complètement fantaisiste. Nous avons totalement fermé nos frontières à ces mouvements. Nous n'avons aucun mouvement d'opposition (tchadien) à l'intérieur du Soudan", a assuré M. Al-Wassila à des journalistes en marge du sommet de l'OCI.

"Il y a un problème interne au Tchad et c'est ce que le gouvernement du Tchad devrait sérieusement prendre en considération", a-t-il poursuivi.

source : AFP

Commenter cet article