La rencontre entre le RFC et le soldat de 1ère Classe Adoum Togoi

Publié le par WALDARI WA AKHBAARA

adoum-togoi.jpgLa rumeur court depuis quelques jours et on vient d’avoir la confirmation. Dans son délicieux rubrique «  les brèves de N’djaména », le site tchadactuel  nous livre les détails de la rencontre entre une délégation gouvernementale et le RFC.

En effet,  « le Gl Adoum Togoy, à la tête d’une nombreuse et hétéroclite délégation est arrivée le jeudi 13 mars 2008 dans les environs de Guéréda, position avancée du RFC. La délégation est composée uniquement des zaghawa (bideyat). Le RFC a longuement débattu en son sein s’il fallait recevoir cette délégation ou non. Compte tenu de l’étendue de la désinformation en cours à Ndjamena, il a été décidé de recevoir la délégation. Dirigée par Adoum Defallah, Vice Président du RFC et comprenant entre autre Mohamed Abdelkerim Hanno, le Gl Issakha Diar, Issahk Bacher Togou ».

On sait effectivement qu’Adoum Togoi est en mission d’urgence depuis le mi février à l’est du Tchad. Selon des informations émanant de ses proches, il est en contact avec le RFC et il a promis à Deby de ramener au bercail les frères égarés de RFC, au moins une grande partie.

Mais on sait aussi que jusqu’à là l’éternel troublant n’a pu obtenir aucun succès dans sa quête aux combattants de RFC.

Cependant, la réputation de ce vieux spécialiste de sales besognes et le silence troublant de RFC  nous incite à l’extrême vigilance.   Les dirigeants de RFC doivent nous éclaircir un peu plus pour nous rassurer. Si tchadactuel est réputé proche de RFC, il ne pas l’organe officiel. Et  son papier est un peu laconique compte tenu de l’ampleur des rumeurs sur la question. «  Le Vice président (de RFC) qui s’est étonné de la composition mono clanique de la délégation, a insisté sur le fait que ni les ralliements individuels isolés, ni les achats de conscience, ni les exfiltrations, moins encore la désinformation, n’entameront en rien la détermination du RFC de mener jusqu’au bout son combat. Le Gl Adoum Togoy, qui a été le seul à prendre la parole du coté de la délégation de N’djamena, a insisté sur le fait qu’il ne jouera aucun rôle d’intermédiaire s’il n’y a pas de la franchise et de la bonne volonté de deux cotés et qu’il transmettra fidèlement la position du RFC à qui de droit. La rencontre a duré environ 1h 30mn. Il n’y a pas eu ni des salamalecs prolongés, ni des apartés. La délégation du RFC a immédiatement regagné son camp ».

On se demande, qui sont les autres membres de la délégation gouvernementale ?  Pourquoi ils n’ont rien dis ?  Qu’est ce qui a été dit tout bas ? Pourquoi le RFC a envoyé cette délégation si ce pour répéter sa position habituelle : « Le RFC veut des négociations au grand jour avec le gouvernement tchadien sous l’égide de la communauté internationale et incluant toutes les oppositions ».

Si dans les années précédentes, l’opinion avait des doutes sur la motivation de la révolte des Zagawa, le RFC par ces dernières actions depuis Décembre 2007 a réussi à inverser la tendance.

Mais ces genres de démarches ambiguës vont désorienter l’opinion et discrédités l’image de RFC. Aux dernières nouvelles de Dabio et de lyadish, Koulamallah serait en France. J’espère qu’on ne sera déçu d’une erreur de communication de RFC s'il a quelqu'un comme Koulamallah avec lui.

 

Abbas Birké

N’Djamena   

Publié dans Politique

Commenter cet article