Tchad / Soudan : Drôles des déclarations contradictoires

Publié le par Hamid K.

  Le Soudan annonce l'ouverture prochaine de son ambassade à N'djamena - peut être quand les rebelles renversent le régime - Et N'djamena accuse Khartoum de préparer une nouvelle agression
 

Une semaine après l'accord de paix survenus à Dakar sous les auspices de l'OCI, les deux Tchad et le Soudan se livrent à des déclarations contradictoires.
Pendant que le Tchad reprend ses accusations contre le Soudan et lance une campagne d'informations sur les intentions réelles de son voisin, ce dernier déclare se préparer à l'ouverture de son ambassade à N'djamena.

Il précise même que l'ambassade du Soudan à N'djamena reprend ses activités début avril. "Le ministère des affaires étrangères se prépare à l'ouverture de l'ambassade du Soudan à N'djamena", indique une dépêche publiée par la presse soudanaise. La source indique que le Soudan se félicite de l'accord signé entre les deux présidents à Dakar.

« Cet accord a réussi à ouvrir une nouvelle page dans les relations des deux pays qui s'accusaient mutuellement », une déclaration du ministère des affaires étrangères du Soudan publiée par SMS, un journal très proche du pouvoir.
Or le Tchad a une autre lecture de cette déclaration derrière laquelle se cache une intention d'agression. Le Soudan prépare les rebelles à une grande offensive pour renverser le régime de N'djamena, selon un haut responsable tchadien.

L'offensive prévue fin mars/ début avril, est revue à la suite des divisions internes qui frappent la rébellion tchadienne. Les informations ont été fournies à N'djamena par des rebelles qui viennent de rallier.
C'est pourquoi lors d'un point de presse devant les diplomates des pays observateurs de l'accord de paix de Dakar entre le Tchad et le Soudan, N'djamena a officiellement dénoncé une nouvelle agression soudanaise en présentant des preuves que les observateurs estiment "peu fiables".

Source:  cabinets davocats

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article