Arche de Zoé: "Que ne ferait pas le président du Tchad pour plaire à Sarkozy?"

Publié le par Hamid K.

Arche de Zoé: "Que ne ferait pas le président du Tchad pour plaire à Sarkozy?"

Par La rédaction du Post , le 01/04/2008

Sur Le Post, le directeur d'Afrik.com estime que la grâce des membres de l'Arche de Zoé, c'est "la porte ouverte à n'importe quoi".


Ils sont désormais libres, les 6 Français qui avaient été lourdement condamnés pour enlèvement d'enfants au Tchad. Mais la grâce accordée par le président du Tchad n'a pas mis fin à l'affaire.

Franck Salin est directeur de la rédaction du site d'info Afrik.com, sur lequel il a publié mardi un éditorial très critique.

Que retenez-vous de cette affaire ?
"Eric Breteau, le président de l'Arche de Zoé sort sans condamnation. C'est la porte ouverte à n'importe quoi. Maintenant, tout le monde peut faire son marché en Afrique."

"L'Afrique n'a pas la force de frappe de l'Occident face aux injustices, elle ne peut pas faire entendre sa voix. Ce n'est pas une raison pour faire n'importe quoi parce qu'elle est plus faible."

Qu'est-ce que vous reprochez ?
"Ce qui est condamnable, c'est 1) l'action de l'Arche de Zoé qui avait été mise en garde par Rama Yade et le Ministère des affaires étrangères, et 2) l'action de Déby (le président du Tchad, Ndlr), qui a besoin du soutien de la France car il est attaqué par les rebelles: la France a avoué avoir aidé le Tchad à repousser les rebelles hors de N'Djamena. Sans le soutien de la France, Déby aurait du mal à se maintenir au pouvoir."

Que reprochez-vous au jugement, puis à la grâce?
"L'opinion public au Tchad était très remontée. La
justice tchadienne a été critiquée pour s'être laissée emporter par l'émotion, mais elle a a pris ses responsabilités, logiquement, comme dans tout état de droit. Le bon scénario aurait été que les membres, jugés sur place au Tchad, purgent leur peine dans le pays."
Qu'avez-vous pensé du rôle de Nicolas Sarkozy ?
"Je le comprends, il voulait satisfaire son opinion public, et protéger les ressortissants français."

Et le président tchadien ?
"Ce qu'il a fait est irresponsable. Idriss Déby est aux abois. Que ne ferait-il pas pour plaire à son homologue Français ?"

Et les 6,3 millions d'euros que réclamait le Tchad en dommages et intérêts?
"C'est possible que la France n'ait rien versé car le président tchadien 
est payé autrement. Ce soutien militaire est très important, ça lui suffit."

Qu'attendez-vous de l'enquête qui va être menée en France ?
"Je préfère être optimiste. Si la justice tchadienne a failli à son devoir, gageons que la France rendra justice. Il faut la justice pour les familles des enfants tchadiens, et pour les familles françaises qui ont versé de l'argent."

Y a-t-il d'autres Arches de Zoé en France?
"Il y avait des bruits pour d'autres associations... le côté exceptionnel de cette affaire, c'est le nombre. Une centaine d'enfants, c'est énorme, c'est ce qu'il y a d'inquiétant pour l'avenir."

"Si on ne met pas de barrière, c'est une porte ouverte à toutes les dérives, car d'un côté il y a des familles françaises prêtes à tout pour avoir des enfants, et de l'autre il y a le président tchadien qui montre qu'il ne peut pas grand chose."

source: lepost.fr

Publié dans Actualités

Commenter cet article