Le gournement tchadien crie au secours et dénonce une attaque imminente des rébelles

Publié le par Hamid K.

 

Communiqué

 

Le Ministère de la Défense Nationale tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’ une fois encore, le régime d’ Oumar El Béchir, dans sa ferme volonté de déstabiliser le Tchad, est entrain de rassembler, d’entrainer et de surarmer des milliers de ses mercenaires à la frontière Est du Tchad en vue de lancer dans les tous prochains jours des attaques contre les positions de nos forces de défense et de sécurité. Ceci, en violation flagrante de tous les accords de paix et de non agression signés entre les deux pays notamment celui du 13 Mars dernier à Dakar, en marge de la conférence islamique en présence d’imminents et respectables chefs d’Etats et de Gouvernement et représentants de la communauté internationale.

 

Après l’attaque de Addé, le 1er Avril dernier, Oumar Hassan El Béchir, à travers cette imminente attaque en préparation, affiche allègrement son mépris et son arrogance face à la communauté internationale qui œuvre inlassablement pour restaurer la paix et la stabilité au Darfour et partant dans la sous région.

 

L’opinion internationale doit savoir une fois pour toutes que le dessein nourrit par El Béchir n’est pas seulement de déstabiliser le Tchad mais à terme, toute la région de l’Afrique centrale qui est visée par cet expansionnisme islamique qui ne dit pas son nom. Le Gouvernement s’interroge sur le  silence et l’indifférence de l’opinion internationale face à ces agissements répétés du Soudan.

Les Nations unies, l’Union européenne, l’Union africaine, la France ainsi que leurs excellences le Guide libyen Mouammar Al Kadhafi, les Présidents Abdoulaye Wade du Sénégal et Omar Bongo Ondimba du Gabon sont ici interpellés pour s’investir encore davantage en vue d’amener les autorités de Khartoum à prendre au sérieux la communauté internationale et à respecter un tant soi peu les multiples engagements pris jusqu’ici visant à assurer la paix et la sérénité entre nos deux pays.

 

Tout en réaffirmant son ferme et inébranlable engagement et sa disponibilité à respecter et à appliquer tous les accords de paix et de non agression signés avec le régime de Khartoum sous l’égide du Guide libyen le frère Mouammar Al Kadhafi, de l’Union africaine et dernièrement à Dakar en marge de la conférence islamique, le Gouvernement de la République du Tchad tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’il se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux en sa possession pour défendre l’intégrité de son territoire national et protéger ses populations contre les attaques des mercenaires à la solde de Khartoum.

 

 

Fait à N’Djamena le 08 Avril 2008

 

Pour le Gouvernement,

 

Le Ministre d’Etat

Ministre de la Défense Nationale

 

Général de Corps d’Armée

 

Mahamat Ali Abdallah Nassour

Publié dans Communiqués

Commenter cet article