Vers la création d'une force d'observation à la frontière Tchad-Soudan

Publié le par Hamid K.

La première réunion du "Groupe de contact" chargé du suivi de l'accord de paix conclu à Dakar ( Sénégal) le 13 mars dernier entre le Tchad et le Soudan, a décidé jeudi à Libreville de mettre sur pied de manière urgente une force d'observation à la frontière commune entre le Tchad et le Soudan.

Selon le communiqué final de la rencontre de Libreville, une réunion d'experts militaires du Tchad, du Soudan et des pays membres du groupe de contact se tiendra le 28 avril prochain à Tripoli en Libye.

La réunion connaîtra la participation des représentants des Nations Unies, de l'Union africaine, de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Elle aura pour mission de réfléchir sur la logistique et les moyens nécessaires à la mise sur pied de cette force.

Les conclusions des experts seront examinés début mai dans la capitale libyenne où se tiendra la deuxième réunion du groupe de contact.

D'ores et déjà, la Libye a promis une enveloppe de 2 millions de dollars pour financer cette force. Le Sénégal et le Congo- Brazzaville ont promis des soldats.

Les ministres des Affaires étrangères du Tchad et des pays membres du groupe de contact, ainsi que le secrétaire général du ministère des affaire étrangères du Soudan, ont participé à cette réunion sur la crise tchado-soudanaise,

Le groupe de contact est co-présidé par la Libye et le Congo- Brazzaville. Le Sénégal, le Gabon et Erythrée sont membres de ce groupe. L'ONU, l'UA et la CEEAC sont des membres observateurs. L'OCI, observateur selon l'accord de Dakar, a été coopté comme membre du groupe de contact du fait de son influence diplomatique sur la scène internationale.

L'Accord de Dakar, conclu en marge du dernier Sommet de l'OCI, avait été paraphé le 13 mars dernier, en présence du secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon, par les présidents Idriss Déby Itno du Tchad, Omar el-Béchir du Soudan, Omar Bongo Ondimba du Gabon, Abdoulaye Wade du Sénégal et Alpha Oumar Konaré, président sortant de la Commission de l'UA. Le group de contact susmentionné est issu de cet accord.

source:  Xinhuanet

Publié dans Actualités

Commenter cet article