Paris invité à régler la note de l'Arche de Zoé

Publié le par Hamid K.

Le Tchad a rappelé au gouvernement français après la grâce accordée par N'Djamena aux six membres de l'Arche de Zoé qu'il s'était engagé à « garantir l'effectivité du paiement » des 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts, affirme mercredi le quotidien Le Figaro.

Selon le journal, le ministre tchadien de la Justice, Albert Pahimi Padacké, a adressé mardi à son homologue française Rachida Dati, par l'intermédiaire de l'ambassade de France à N'Djamena, un courrier rappelant cette obligation. « La compétence d'exécution de la décision de justice tchadienne a été transférée à la France, qui seule garantit l'effectivité du paiement des intérêts civils », rappellerait ce courrier, selon Le Figaro

source: les afriques

Commenter cet article