Pourquoi les hommes politiques continuent à se trahir au profit d'un Deby marqueté

Publié le par Hamid K.

Pourquoi les hommes politiques continuent à se trahir au profit d'un Deby marqueté et protègé par la France pour des raisons que tout le monde connait.


Par Mahamat ALI


La maleduction continue à hanter l'esprit des tchadiens. Les quelques rares intellectuels que le Tchad a pu les posséder et qui sont supposés influents dont nombre de leur compatrioptes ont misé l'espoir sur eux, jetent l'eponge pour une raison qu'on ignore encore.

 Pourquoi les hommes politiques continuent à se trahir au profit d'un Deby marqueté et protègé par la France pour des raisons que tout le monde connait. 

 Un homme comme  Youssouf Saleh Abbas qu aux yeux des tchadiens;a longtemps milité pour l'instauration d'une justice et qui a demontré ses valeurs 1996,arrive à accepter un poste juste pour faire enterrer la disparition de Ibni Oumar Mahamat Saleh et faire revenir les ouaddaïens qui sont aux maquis. As t-il accepté ce poste seulement pour se proteger et ne pas finir comme Ibni ou la
traversé du desert lui a été longue et qu'il a envie de se redorer la vie avec la coulée de l'
or noir de Doba.S'il est nommé premier ministre pour apaiser la colère des ouaddaïens,arriveras t'il à soigner la plaie Ngninguelim de 1992 ou faire oublier l'humilition que les ouaddaïens continuent à subir
cotidiennement.

 Mais ce que Deby et ses conseillers ignorent,ces ouddaïens aux maquis ne sont pas dupe et ne sont pas à vendre comme les font ses parents qui ont fait de la rebellion un marché.Dès qu'ils sont sans fonction ou en manque d'argent ils prennent le chemin du maquis et aprés deux mois ils reviennent pour une maigre somme d'argent et un poste pour quelques mois comme le cas de Yaya Dillo
sachant cet argent n'appartient pas à Deby.

Ces ouaddaiens maquisards ont une et une seule parole;leur objectif ne pas de venger les ouaddaiens massacrés et humiliés par les parents de Deby sur ordre Deby mais de sauver les tchadiens de la dictature.Certains d'entre eux sont là depuis la creation du FNT du defunt docteur Faris.Ce n'est pas en nommant un ouaddaien premier ministre qu'on arrive à leur faire changer d'avis.
Le cas de Mahamat Nour Abdelkerim va leur donné une leçon.Il faut être con pour se rallié à Deby.
 
Mahamat ALI
mamadali@hotmail.fr


Source: Dabio.net

Publié dans Politique

Commenter cet article