Vol inaugural de Toumaï Air Tchad à Libreville

Publié le par Hamid K.

L’unique compagnie aérienne tchadienne, Toumaï Air Tchad, qui dessert depuis quatre ans les principales villes de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) a effectué son vol inaugural à destination de Libreville le 23 avril dernier, ouvrant une liaison régulière avec la capitale gabonaise.
 
 Par gaboneco  







Le vol inaugural de Toumaï Air Tchad ouvrant la liaison avec la capitale gabonaise s’est posé sur le sol gabonais le 23 avril dernier aux alentours de 16 heures à l’aéroport international Léon Mba de Libreville.

Ce vol inaugural à Libreville intervient après plus d'un an de négociation avec les autorités gabonaises et régionales.

Le conseiller du directeur général de Toumaï Air Tchad, Samuel Dahouta, a déclaré «nous sommes très heureux de réaliser ce premier vol inaugural qui va de N’djamena, Bangui, Douala, maintenant à Libreville et Brazzaville. C'est une première au niveau de l'Afrique centrale et de la Cemac parce que nous avons pour ambition de desservir toute la zone de la Cemac, même si Yaoundé pour le moment n'est pas dans cette desserte».

Monsieur Dahouta a ajouté «nous pensons que ces premiers contacts permettront d'établir des relations plus régulières puisque pour faire du commerce, notamment pour échanger, il faut qu'il y ait des liaisons et pour notre compagnie, les perspectives existantes sont principalement de rapprocher les populations».

La flotte de Toumaï Air Tchad est composée de trois appareils, à savoir un Boeing 737 et un Fokker 28 pour les vols réguliers ainsi qu’un second Boeing 737 pour le fret aérien.

Créée en avril 2004 suite à la disparition de Air Afrique et Air Tchad, la compagnie aérienne privée Toumaï Air Tchad répondait aux besoins du pays en aviation civile. Depuis quatre ans, Toumaï Air Tchad desservait les principales villes d’Afrique centrale à l’exception de la capitale gabonaise, qui n’est entrée dans le réseau de la compagnie que le 23 avril dernier.



Source :
Gaboneco.com
    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article