Tchad/RDC: Nos frères Mbororos sont ils devenus des parias au congo ?

Publié le par Hamid K.

Le président de l’Assemblée nationale (ndlr: de RDC), Vital Kamerhe s’est entretenu avec le vice-gouverneur de la province Orientale, Bangakya Angaze, venu lui faire part de la maîtrise des effectifs des « Mbororo » qui déstabilisent son entité. Il a précisé que 4.000 « Mbororo » venant du Tchad, du Soudan et du Cameroun ainsi que des braconniers libyens ont été identifiés. Ils regroupent au total 50.000 têtes de bétail.




Mesures d’évacuation de 4000 éleveurs « Mbororo » en province Orientale


Le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, Décentralisation et sécurité, Denis Kalume, a été informé, mardi, par le vice-gouverneur de la province Orientale, Joseph Bangakya Angaze, de l’évacuation du territoire national de 4.000 éleveurs étrangers dits « Mbororo » identifiés par les services provinciaux, le 26 avril dernier.

Les opérations d’évacuation, a indiqué le vice-gouverneur Bangakya, ont eu lieu en deux phases consacrées d’abord à l’identification et au recensement des « Mbororo » dont certains sont d’origine tchadienne, camerounaise, soudanaise et même libyenne, ensuite au retour dans leurs pays respectifs de ces éleveurs entrés de façon irrégulière en République Démocratique du Congo.

Actuellement, les autorités provinciales ont renforcé le contrôle aux frontières. Répondant à une question, le vice-gouverneur de la province Orientale a salué la volonté et la détermination du ministre d’Etat à l’Intérieur, à la Décentralisation et Sécurité de faire régner la paix et la sécurité sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.


ACP


Source : Digitalcongo.net

Publié dans Societe

Commenter cet article