Soudan-France: Finalement, Paris se décide (plus de 24h aprés) pour condanmer l'attaque de rebelles soudanais

Publié le par Hamid K.

Paris- AFP - La France a condamné “fermement” dimanche l’attaque d’un groupe rebelle du Darfour menée samedi près de la capitale soudanaise Khartoum, qui démontre selon elle “l’urgence du règlement de la crise du Darfour”.

“La France condamne fermement l’attaque armée menée contre la capitale soudanaise (…) Cette grave attaque démontre l’urgence du règlement de la crise au Darfour”, province occidentale du Soudan en proie à la guerre civile, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. “La France appelle à l’accélération du déploiement de la Minuad, à la reprise du dialogue politique et à l’application des accords contribuant à l’apaisement de la tension dans la région”, selon le texte. La force mixte ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) est censée compter au total 26.000 hommes mais seuls 9.000 soldats sont pour le moment déployés au Darfour. De violents combats ont opposé samedi à Omdurman - ville jumelle de Khartoum liée à la capitale par un pont sur le Nil - l’armée soudanaise aux rebelles islamistes du Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM), le plus puissant militairement des groupes rebelles du Darfour. Khartoum a affirmé avoir déjoué l’opération, accusant aussitôt son voisin tchadien d’être derrière l’attaque dans le but de “déstabiliser” le Soudan, malgré le démenti officiel du Tchad. Le Soudan a rompu dimanche ses relations diplomatiques avec le Tchad qui a pris “acte avec regret” de cette décision.

Commenter cet article