SOUDAN: "L`agression tchadienne met un terme à l`Accord de Dakar"

Publié le par Hamid K.

Khartoum, 12/05 - Le Sous-secrétaire soudanais des Affaires étrangères, Mutrif Siddiq a déclaré que "l`agression tchadienne a rompu l`accord signé en mars dernier à Dakar (Sénégal) pour la normalisation des relations entre Khartoum et Ndjaména", ajoutant que son pays a l`intention de saisir le Conseil de sécurité des Nations unies.

"La République soudanaise a l`intention de saisir officiellement le Conseil de sécurité au sujet de la participation du gouvernement tchadien à l`attaque rebelle perpétrée samedi dans la ville d`Omdurman", a annoncé dimanche M. Siddiq, précisant que le Soudan détient les preuves du rôle joué par le Tchad dans l`attaque menée par le Mouvement de la Justice et de l`Egalité (JEM) à Omdurman.

Dr Mutrif Siddiq a fait remarqué que l`agression tchadienne a rompu l`accord signé en mars dernier à Dakar en vue de la normalisation des relations entre Khartoum et N`Djaména.

Par ailleurs, le représentant du Soudan auprès de la Ligue arabe, l`ambassadeur Abdul-Moniem Mabrouk, a indiqué que le problème du Soudan, suite à "la tentative de sabotage" des rebelles, a été inscrit à l`ordre du jour de la réunion de crise du Conseil ministériel de la Ligue arabe, au même titre que celui du Liban.

Quant au représentant du Soudan auprès de l`Union africaine, l`ambassadeur Mohi-Eddin Salem, il a également adressé au Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l`UA, un message de protestation contre l`attaque d`Omdurman, ainsi que l`organisation par le Mouvement rebelle du soulèvement de certaines zones du Kordofan, avec le soutien du gouvernement du Tchad.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article