Avant Hier : "Idriss Deby Itno consulte Omar Bongo Ondimba " au Gabon

Publié le par Hamid K.

Par Gaboneco.com

Le président Tchadien Idriss Deby Itno est arrivé à Libreville ce mardi 13 mai pour une concertation avec son homologue gabonais Bongo Ondimba. Si l'objet du séjour du président tchadien n'a pas été révélé, tout porte à croire que l'attaque menée samedi par des éléments armés du Mouvement pour la justice et l'égalité (MJE rébellion du Darfour) contre la capitale soudanaise sera au centre des discussions entre le président tchadien et son homologue gabonais Omar Bongo Ondimba, par ailleurs facilitateur de la crise militaro-politique entre le Tchad et le Soudan. 

Le Soudan a rompu dimanche ses relations avec le Tchad, accusant N'Djamena d'avoir soutenu cette attaque sans précédent des rebelles du Darfour. De son côté, le gouvernement tchadien a pris "acte avec regret" de la décision du Soudan. 

N'Djamena avait démenti samedi dernier "toute implication" dans cette attaque qu'il a condamnée "sans réserve" et "quels que soient les auteurs".

Dans un communiqué rendu public à N’Djamena, dans la nuit de lundi à mardi, le gouvernement tchadien a décidé «la fermeture hermétique de la frontière avec le Soudan, afin d’éviter toute infiltration et tout trafic suspect » avec ce pays.

«Cette mesure s’appliquera à tous y compris aux éleveurs transhumants qui doivent évoluer strictement en territoire national sans franchir la frontière avec le Soudan », indique le communiqué, soulignant que «la fermeture de la frontière implique l’exclusion de tout individu, groupe ou officiel soudanais».

Dans le domaine économique, le gouvernement tchadien a décidé de geler les activités de la Banque agricole commerciale sur le territoire national et d’interdire les transactions financières entre le Tchad et le Soudan», ajoute le communiqué.

«L’exportation du bétail sur pied et de tout produit national via le Soudan, ainsi que l’importation de marchandises fabriqués ou transitant par le Soudan » sont aussi interdites, poursuit le texte.

Dans le domaine du transport, le gouvernement tchadien a interdit l’atterrissage au Tchad des avions de la compagnie aérienne soudanaise Sudan Airways et l’exploitation des liaisons commerciales par cette compagnie, selon le communiqué.

Dans le domaine culturel, la musique soudanaise a été interdite non seulement sur les antennes des médias publics et privés mais également dans le commerce et en toute circonstance», indique le communiqué, exhortant les médias tchadiens, publics et privés, à promouvoir la musique tchadienne dans toute sa diversité.
L'attaque surprise et audacieuse du MJE s'est déroulée le jour même où le Groupe de contact pour la mise en œuvre de l’Accord de Dakar entre le Tchad et le Soudan tenait sa réunion à Tripoli. Sa troisième rencontre doit se tenir à Brazzaville « dès que les conditions seront réunies », a indiqué le communiqué final des travaux. Au regard de la cristallisation des animosités entre les deux protagonistes, la réunion de Brazzaville à moins de chance de réconcilier Tchadiens et Soudanais.

Commenter cet article