Le HCR réduit ses activités dans l'est du Tchad

Publié le par Hamid K.


GENEVE (Reuters) - Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) annonce la réduction de ses activités et des mouvements de son personnel dans l'est du
Tchad, de plus en plus instable.

Deux gendarmes affectés à la sécurité du camp de Touloum, qui abrite 23.500 réfugiés darfouris, ont été tués et deux autres blessés mercredi par des hommes armés. Plusieurs véhicules de l'agence avaient été volés la veille, précise-t-elle.

"Par mesure de précaution, nous n'effectuerons plus que des tâches essentielles, telles que le suivi des cas protégés, la distribution d'eau et de vivres et l'assistance médicale", a déclaré Jennifer Pagonis, porte-parole du HCR, s'adressant à la presse.

L'organisation redoute en outre que l'offensive rebelle menée il y a une semaine à Khartoum ne "déstabilise davantage la situation " dans l'est du Tchad.




Stephanie Nebehay, version française Jean-Philippe Lefief

Commenter cet article