L'Egypte déploie des troupes des transmissions au Darfour

Publié le par Hamid K.

LE CAIRE - (Xinhua) - L'Egypte a déployé des troupes des transmissions au Darfour, région déchirée par la guerre dans  l'ouest du Soudan, pour rejoindre la Force hybride ONU-UA au  Darfour (Unamid), rapporte dimanche l'agence de presse égyptienne  MENA. 

     Le contingent composé de 92 techniciens, est désormais arrivé  au Darfour. Il sera ensuite suivi par un autre bataillon des  transmissions fort de 83 membres, ajoute MENA citant un communiqué publié par le Centre d'informations de l'ONU au Caire. 

     L'Egypte s'est engagée à envoyer un contingent de 1.200  personnes au Darfour et le processus de déploiement se terminera  fin juin, toujours selon MENA. 

     Des obstacles au Darfour, dont une situation sécuritaire  détériorée et des conditions locales critiques, ont  considérablement ralenti le déploiement de l'Unamid sur place,  selon le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de  la paix de l'ONU, Jean-Marie Guéhenno. 

     Si elle devient entièrement opérationnelle, l'Unamid, dont la  création a été autorisée par le Conseil de sécurité de l'ONU en  juillet 2007, sera la force de maintien de la paix la plus  importante du monde, forte de quelque 26.000 soldats, policiers et environ 5.000 employés civils. 

     Au début de cette année, la force hybride a succédé à la  Mission de l'UA au Soudan (AMIS), une force mal équipée, à court  de personnel et qui a dû faire face à divers défis au cours de son déploiement.

Commenter cet article

Libre 19/05/2008 21:19

Librafrique livre une analyse exemplaire sur l'inefficacité de la rébellion.

Avant-goût: "Dénonçons et condamnons la violence armée au Tchad car notre silence pourrait nous attribuer, un jour, le brevet de souveraine indifférence à la barbarie. Libérons-nous de l’emprise du monstre de guerre dont la soit du sang humain hurle du fond des ténèbres et l’écho nous parvient sous la forme d’un appel à soutenir la vaine et ruineuse œuvre des seigneurs de guerre Tchadiens". La suite sur www.librafrique.com/