Les Patrons tchadiens s'inquiètent face à la cécité politique

Publié le par Hamid K.

APA - N’DJamena (Tchad) - Le Conseil national du patronat tchadien, a demandé, ce lundi, au gouvernement de prendre « des mesures propres à rassurer les opérateurs économiques en restaurant, un plus grand climat de confiance et de sérénité ».

Dans un communiqué parvenu ce lundi à l’APA, le patronat se dit par ailleurs « réconforté par le programme politique » du nouveau Premier ministre, tout en estimant néanmoins, que ce « programme ne peut produire des effets en se limitant seulement, aux actions de l’Etat, de son administration ou du secteur public de manière générale »

Mahamat Adoum Ismaël, président du patronat tchadien a déclaré : « Il n’y a pas de progrès social sans croissance économique, qui elle-même, ne peut se réaliser sans une participation du secteur privé ; et cette dernière passera par le soutien et l’appui à apporter par les pouvoirs publics aux entreprises et aux opérateurs économiques du secteur privé formel »

Cette réaction du patronat tchadien, fait suite à la présentation du programme politique du gouvernement du premier Ministre, Youssouf Saleh Abbas, devant l’Assemblée nationale, le 23 avril dernier.

C’est la première fois que le patronat tchadien, connu pour son soutien souvent inconditionnel aux différents régimes, émet ainsi des remarques sur le programme politique du gouvernement.


MD/DMG/APA

20-05-2008

Commenter cet article