Le Président Déby accuse Khartoum de mener une politique de déstabilisation de son pays

Publié le par Hamid K.


APA - N’Djamena (Tchad) Le Président tchadien Idriss Déby Itno, a accusé le régime de Khartoum, de mener contre son pays, « une politique obscurantiste de déstabilisation ». Dans une communication lue en milieu de journée, ce mardi à l’Assemblée nationale, le Président Deby Itno souligne qu’il trouve « véhémentes et ostentatoires » les menaces de représailles du Soudan contre son régime, après l’attaque de Khartoum il y a une dizaine de jours.

Il a également indiqué que « le Tchad a subi, depuis 2005, 27 attaques venant du Soudan, dont celles contre la capitale N’Djamena, le 13 avril 2006 et les 2 et 3 février dernier ».

Le Président tchadien estime n’avoir « aucun intérêt à déstabiliser ce pays voisin et frère, lié au Tchad par l’histoire et la géographie ».

IL a aussi relevé qu’ « en dépit de la condamnation sans ambages des affrontements d’Um Durman, le régime de Khartoum au travers une campagne médiatique savamment distillée, a entrepris d’accréditer la thèse d’une implication quelconque du Tchad dans ces évènements ».

S’attendant à des représailles du Soudan, le Président Déby Itno a demandé le « soutien du peuple et de l’Assemblée nationale (…) pour mettre en échec le rouleau compresseur de l’agression programmée de [notre] pays par le Soudan » a-t-il soutenu.

Publié dans Actualités

Commenter cet article