Une réflexion si riche ! Au Palais de Deby on s'inspire désormais de Tombalbaye ! Kalawaaaaa..... wal mariam !

Publié le par Hamid Kelley

REFLEXION
PAR LE SITE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
   


Le Président de la République dans son message aux députés a déclaré, je cite : « En ma qualité de Président de la République, garant de l’intégrité du territoire national, aujourd’hui autant que jamais, j’ai besoin de votre soutien et celui de tout le peuple tchadien. Je ne ménagerai aucun effort pour mettre en échec les manœuvres d’agression programmée de notre pays ». Et le Président de la République de conclure par cette déclaration sublime, « j’en appelle à votre sens patriotique ».

 

 

 

 

L’appel du Président IDRISS DEBY ITNO est lancé à  tous ses compatriotes. Le devoir civique et le sens élevé de la nation s’imposent. Plus que jamais les populations tchadiennes doivent se mobiliser pour former un front commun contre l’agresseur soudanais. En cette heure précise, les Tchadiennes et les Tchadiens doivent se lever pour exprimer leur amour pour la mère patrie. Car ce conflit n’est ni celui d’un parti, d’un groupe d’intérêt ou d’une organisation quelconque, il vise à détruire le Tchad dans ses fondements.

 

L’on se rappelle qu’en pareilles circonstances, feu président Ngarta Tombalbaye, dans un discours à la nation prononcé le 11 Juin 1965 lors d’un différend avec le Soudan, avait invité ses compatriotes à une prise de conscience face aux questions d’intérêt hautement national. Devant les agressions répétées du Soudan et face à cette obstination aveugle d’El-Béchir, l’heure de la mobilisation a sonné pour les Tchadiennes et Tchadiens.

 

Le peuple doit se mobiliser pour défendre l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale. A cet effet, la vigilance doit être de mise. Nous devons dire NON aux manœuvres sordides et machiavéliques du dictateur de Khartoum dont le seul rêve est de mettre le Tchad sous coupe réglée.

 

Mais que le maître de Khartoum et ses mercenaires sachent que ce ne sont ni les agressions répétées ni les velléités de domination qui remettront en cause les acquis démocratiques et les engagements pris par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, de faire du Tchad un Etat de droit, des libertés et de progrès. Un pays résolument tourné vers l’avenir.

Commenter cet article