Le Tchad en conflit avec le Soudan demande une médiation égyptienne

Publié le par Hamid Kelley




LE CAIRE, 25 mai (Xinhua) -- Le ministre tchadien des Affaires  étrangères Moussa Faki a indiqué dimanche qu'il était au Caire  pour expliquer au pouvoir égyptien le point de vue du Tchad sur la détérioration des relations entre le Tchad et le Soudan. 

     M. Faki, qui est arrivé au Caire samedi pour une visite de deux jours en Egypte, a fait ces remarques lors d'une conférence de  presse après un entretien avec le président égyptien Hosni  Moubarak, a rapporté l'agence de presse officielle égyptienne MENA. 

     Lors de cet entretien, M. Faki a remis à M. Moubarak un message du président tchadien Idriss Deby sur la détérioration des  relations Tchad-Soudan.  

     M. Faki a souligné que son pays n'intervenait pas dans les  affaires soudanaises, qu'il considérait les problèmes du Soudan  comme des problèmes internes et que le Tchad respectait l'accord  de paix signé avec le Soudan en mars à Dakar.  

     Les tensions se sont intensifiées entre ces deux pays africains depuis l'assaut, repoussé par le gouvernement soudanais, des  rebelles du Mouvement pour l'égalité et la justice (JEM) dans la  capitale Khartoum le 10 mai. 

     Le Soudan accuse le gouvernement tchadien d'être impliqué dans  cette attaque et il a annoncé la rupture des relations  diplomatiques entre les deux pays. Le gouvernement tchadien a nié  toute implication dans cette attaque.  

     M. Faki a affirmé que le Tchad n'était aucunement impliqué dans cette attaque et que le pays était attristé par la décision  unilatérale du Soudan de rompre les relations diplomatiques.

Commenter cet article