Identité réelle ou la manipulation des zombies. (Manoeuvres,UFDD,UFCD)

Publié le par Hamid Kelley

Par  Tokinon gong alphonse.

   
 Tchadiennes, tchadiens bonjour.

 Pendant longtemps, nous vous avons informés sans relâche sur la nature félonne d’un individu.

Ahamat Yacoub Dabio est comme Idriss Déby Itno, la cupidité parfaite par définition. Ce que nous allons vous révéler aujourd’hui  édifiera ceux qui ne connaissent pas l’homme, quant à ceux qui ont lu nos écrits, ils seront conforté dans leurs visions.

      Lundi 17 mars 2008, 15h 19mn. C’est par cet après midi pluvieux sur Paris que Ahamat Yacoub et Charfadine Hassane viennent rencontrer un officiel du gouvernement de Déby. L’hôtel dans lequel Adoum younousmi s’y trouve est assez fréquenté par d’autres tchadiens qui vont et viennent pour exposer leurs crapules doléances. Changement de décors, rendez vous est pris à la terrasse de l’établissement : le but du négoce, faire tout ce qui est possible pour faire disloquer l’UFDD par ses éléments Ouaddaïens. Adoum Younousmi les informa qu’Idriss Déby à charger des personnes appropriées pour approcher Adouma Hassaballah et que tout devrait aller. Après cela une tête à tête a eu lieu entre les deux hommes… un chèque fut remis à Ahamat Yacoub Dabio en complément de ce qu’il reçu des mains de Hinda lors de son dernier passage sur Paris, pour sa fondation de trahison sans frontière. Puis le matricule 11472 code d’accès Wara obtint le feu vert de faire.

      Des faits il en fait plus qu’on en pense. Pour beaucoup Ahamat Yacoub ne peut nuire. Mais… sa capacité de nuisance trouve sa base sur le caractère ethnique. Grâce à l’argent Déby, il envoya plus d’un du côté des rebelles Ouaddaïens. Il pourvoit ses agents de renseignement de téléphone Thuraya et autant de recharges pour informer Abéché, N’djamèna et le Mans. Il incita d’abords les lieutenants d’Adouma Hassaballah de lui désobéir car dit il, Adouma est très complaisant avec Nouri, et cet acte dessert la cause des éléments Ouaddaïens. Les éléments choisis pour faire pression sur leur leader se nomment colonel Tounissi, officier Khalil, Mahamat charafadine entre autres… Adouma est taxé de vieux diabétique et maladif, le colonel Fizani de peu fiable. Outre la mission de sape, une liaison en permanence est faite pour informer N’djamèna sur l’évolution de la cassure. Depuis le 17 mars à nos jours, Ahamat Yacoub toucha au total 82.550 euros, une somme qui lui sert à entretenir sa famille, et ses agents sur le dos et le sang des tchadiens. Il achète un appartement 5 pièces en plein Caire.

    Aujourd’hui, par divers moyens le groupe se scinda de l’UFDD, et forma l’UFCD. Mais la manipulation continua pour que la formation reste en dehors de l’alliance nationale. La vision de certaines personnes en son sein réussi à l’amener à intégrer l’alliance nationale. A ce moment beaucoup d’intermédiaires de souk entre dans la danse. Une stratégie fut définie pour ne jamais laisser l’UFCD dans l’alliance. Un conglomérat de factice voit le jour. Autour d’une doctrine bien huilée sans Ahamat Yacoub, se trouvent des personnes en France, à Khartoum, Timane erdimi et Tom erdimi.

   Nous vous dirons dans les détails à partir de Jeudi 29 mai 2008, comment Timane et Tom erdimi font de leur possible pour fusionner ce qui reste du RFC dans l’UFCD. Et d’Ahamat Yacoub Dabio nous dirons ce qu’il raconte sur Soubiane, Nouri, Makaye, et Adouma.

 

  A bientôt…

 

      Tokinon gong alphonse.

   alphonsgong@yahoo.fr

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article