Obama endosse les habits du candidat démocrate à la présidentielle

Publié le par Hamid Kelley


WASHINGTON (AFP) — Sans attendre la fin du cycle des primaires mardi prochain, le favori de la course à l'investiture démocrate Barack Obama a endossé jeudi pour la première fois les habits de candidat démocrate dans un courriel adressé à ses partisans.

"Nous nous préparons à nous battre contre (le candidat républicain) John McCain", a écrit M. Obama dans ce courriel destiné à recevoir des fonds.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, dans l'avion qui le ramenait dans son fief de Chicago, le sénateur de l'Illinois a confié aux journalistes qui l'accompagnaient que les démocrates sauront "après mardi" qui sera leur candidat à la présidentielle. Interrogé pour savoir s'il pensait être le candidat à l'issue du cycle des primaires, M. Obama a répondu: "je le crois". "Nous aurons un candidat?" après les primaires de mardi, a insisté un journaliste. "Je l'espère", a dit M. Obama.

Le sénateur, âgé de 46 ans, a d'ores et déjà reçu le feu vert de son médecin qui a certifié que M. Obama jouissait d'une "bonne santé physique et mentale nécessaire pour les exigences des fonctions de président des Etats-Unis".

Un sondage publié jeudi par le centre de recherches Pew donne M. Obama vainqueur de la présidentielle face à M. McCain par 47% contre 44%.

Interrogé jeudi sur la chaîne MSNBC, Robert Gibbs, directeur de communication du sénateur de l'Illinois, a affirmé que les démocrates connaîtront leur candidat mardi ou mercredi et estimé que ce sera Barack Obama.

"Je peux prédire maintenant (...) que le candidat démocrate sera Barack Obama", a-t-il dit.

Même s'il refuse encore explicitement de se présenter comme le candidat démocrate à la présidentielle, M. Obama se conduit déjà comme s'il était assuré d'obtenir l'investiture.

Il a ainsi passé les trois derniers jours au Nouveau-Mexique, dans le Nevada et le Colorado, trois Etats qui ont tenu leurs "caucus" (assemblées d'électeurs) il y a plusieurs mois, et donc sans enjeu au niveau de la course à l'investiture, mais qui sont considérés comme des Etats-clefs dans la perspective de l'élection présidentielle de novembre.

Selon le site spécialisé indépendant RealClearPolitics (RCP), M. Obama compte actuellement 1.979 délégués contre 1.781 pour sa rivale Hillary Clinton. Il faut 2.026 délégués pour décrocher l'investiture. Des primaires sont prévues dimanche à Porto Rico et mardi dans le Montana et le Dakota du Sud. Au total, 86 délégués seront attribués, à la proportionnelle, à l'occasion de ces consultations.

Mme Clinton refuse de jeter l'éponge. Elle affirme être arrivée en tête du vote populaire (selon les estimations de RCP, M. Obama est en tête du vote populaire) et insiste pour que soient pris en compte les résultats des primaires invalidées de Floride et du Michigan.

Ces deux Etats ont organisé des primaires sans l'accord de la direction du parti et les résultats de ces consultations, remportées par Mme Clinton, ont été invalidés. Au total, 313 délégués étaient en jeu en Floride et dans le Michigan. Selon le camp Clinton, il faut l'appui de 2.210 délégués et non de 2.026 pour obtenir l'investiture.

Une commission du parti démocrate doit se réunir samedi à Washington pour examiner le cas de la Floride et du Michigan.

Dans un entretien publié jeudi par le San Francisco Chronicle, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a affirmé que jusqu'à présent le "nombre magique" pour obtenir l'investiture démocrate était 2.026. Le chef de la majorité démocrate au Sénat Harry Reid a affirmé de son côté à une radio de San Francisco qu'il avait parlé de la question de l'investiture avec Mme Pelosi et le président du parti démocrate Howard Dean dans la journée et que les responsables du parti allaient demander aux délégués encore indécis de "prendre une décision rapidement, la semaine prochaine".

Commenter cet article