L'est du Tchad reste marqué par la détérioration de la situation sécuritaire (Rapport Onu)

Publié le par Hamid Kelley

Besoins et réponse humanitaires au Tchad : Bulletin d'information – 30 mai 2008


Faits marquants

- Insécurité persistante à l'est du Tchad. Quatre réfugiés blessés lors d'affrontements entre groupes armés, deux gendarmes tués à 3 km d'un camp de réfugiés.

- 4,3 millions de dollars du Fonds Central d'intervention d'Urgence (CERF) alloués aux réfugiés centrafricains installés au sud du Tchad.

- Transfert des nouveaux réfugiés centrafricains vers le nouveau camp de Moula.

- Visite de la Représentante Spéciale des Nations Unies pour les enfants dans les conflits armés.

- Insuffisance de la couverture sanitaire à l'est du Tchad en raison de contraintes sécuritaires.

- 521 enfants retirés des groupes et forces armés, depuis février 2007.

- 411 accidents causés par les mines et engins non explosés depuis 2005.

- Lancement du processus de la revue à mi-parcours de l'appel de fonds humanitaire de 2008.

Contexte

L'est du Tchad reste marqué par la détérioration de la situation sécuritaire qui se manifeste par la persistance des actes de banditisme et des affrontements sporadiques entre groupes armés. Le 14 mai, deux gendarmes travaillant pour la structure gouvernementale chargée de la sécurité des camps de réfugiés, la (CNAR), ont été tués et un autre grièvement blessés, à la suite d'un accrochage avec des bandits à 3 km du camp de Touloum (Iriba). L'un des bandits a été appréhendé par la police. Le 25 mai, des affrontements entre des éléments de groupes armés dans le camp de réfugiés d'Am Naback (Iriba) ont causé quatre blessés du côté des réfugiés. Depuis le début de l'année, environ 40 cas d'attaques ciblant les humanitaires et leurs partenaires (dont cinq cas fatals) se sont produits à l'est du pays. Pour minimiser les contraintes logistiques inhérentes à la saison des pluies, les organisations humanitaires continuent le prepositionnement d'articles d'aide alimentaire et non alimentaire dans les différentes zones d'intervention malgré l'insuffisance des ressources dont elles disposent. 


  Lire l'intégralité du rapport :

http://www.reliefweb.int/rw/rwb.nsf/db900sid/LSGZ-7F5GC3/$File/rapport_complet.pdf

Commenter cet article