Obama est plus que jamais proche : les délégués de Floride et du Michigan n'auront qu'un demi-vote

Publié le par Hamid Kelley


WASHINGTON - Le parti démocrate américain a annoncé être parvenu à un accord samedi concernant le conflit sur les primaires de Floride et du Michigan, Etats dont les délégués n'ont pas été comptabilisés jusqu'à présent.

Le Comité national démocrate a accepté la solution de compromis proposée par le Parti démocrate du Michigan, accordant 69 délégués à
Hillary Clinton et 59 à Barack Obama. Chaque délégué détiendra un demi-vote lors de la Convention de Denver cet été, au cours de laquelle sera désigné le candidat officiel du parti pour l'élection présidentielle de novembre.

Le Comité a également accepté de répartir les délégués de l'Etat de Floride selon les résultats des primaires de janvier, soit 105 délégués pour la sénatrice de New York et 67 pour son rival de l'Illinois. Chaque délégué ne se verra toutefois accorder qu'un demi-vote, en guise de pénalité.

La décision a été annoncée devant un auditoire agité, après plus de trois heures de discussions entre les membres du comité, réunis à huis-clos. Les tensions se concentraient surtout sur le Michigan, le camp d'Hillary Clinton réclamant 73 délégués pour sa championne et aucun pour Barack Obama, dont le nom était absent des bulletins de vote de la primaire, selon la volonté du sénateur.

Les partisans de
Barack Obama demandaient à l'inverse que les délégués soient répartis à part égale entre les deux candidats, à raison de 64 chacun, la seule solution équitable selon eux.

Le conseiller d'Hillary Clinton Harold Ickes, également membre du Comité national, a déploré qu'en dépit d'"un grand nombre de discours sur l'unité du parti", le fait de "détourner quatre délégués (...) n'est pas la bonne manière de prendre le chemin de l'unité du parti".

La nouvelle donne élève le nombre de délégués nécessaires à un candidat pour décrocher l'investiture à 2.118, contre 2.026 jusqu'à présent.

Barack Obama a récupéré 69 délégués dans l'opération (32 au Michigan et 36 en Floride), parmi lesquels des superdélégués déjà ralliés à son camp. L'ex-First Lady en a gagnés pour sa part 94,5 (38 au Michigan et 56,5 en Floride). Mais à seulement 66 délégués de l'investiture, Barack Obama reste largement en avance sur son adversaire, avec un total de 2.052 délégués, contre 1.877,5 pour son adversaire. AP

Commenter cet article