USA: Un candidat noir à la présidence, un fait important (expert de l'ONU)

Publié le par Hamid Kelley

Par AFP/ lemonde.fr

Le fait qu'un homme noir tel Barack Obama parvienne à être candidat à la présidence américaine est un "fait profondément important" pour la société de ce pays, a estimé vendredi un expert des Nations Unies, chargé de dresser un rapport sur l'état du racisme aux Etats-Unis.

 

"On ne peut pas ne pas donner un sens au fait qu'un Etat comme l'Iowa, où il y a peu de Noirs, ait voté pour ce candidat. Dans une société historiquement divisée, le fait qu'un Afro-Américain atteigne ce niveau signifie quelque chose de profondément important", a déclaré M. DouDou Diène, rapporteur spécial auprès du Haut Commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies.

Indépendamment de la campagne présidentielle américaine, M. Diène a été chargé par l'ONU, en tant qu'expert indépendant et bénévole, de dresser un portrait du racisme aux Etats-Unis. Il l'a déjà fait pour 25 autres pays.

A l'issue d'une visite de trois semaines, de New York à Miami en passant la Nouvelle Orléans et les prisons de Los Angeles ou de Porto Rico, M. Diène a dressé un bilan mitigé des relations entre les races aux Etats-Unis.

Si, par rapport aux pays européens, les Etats-Unis "ne nient pas l'existence du racisme mais la combattent", il reste des défis à relever concernant la pauvreté, la justice, l'action de la police ainsi que les relations entre communautés.

M. Diène a souligné "le bon et solide système législatif américain pour lutter contre le racisme, obtenu au fil d'une longue et douloureuse histoire des droits civiques".

Toutefois, "la carte de la marginalisation économique et sociale se superpose à la carte ethnique. Il n'y a pas eu beaucoup de progrès", a-t-il estimé en présentant son rapport préliminaire lors d'une conférence de presse à Washington.

A travers ses rencontres avec les autorités fédérales et locales, les ONG et les communautés, le rapporteur sénégalais a aussi dénoté un processus de "+reségrégation+ lente" aux Etats-Unis.

"La plupart des grandes villes américaines sont +ségréguées+. Cela prouve que quelque chose de profond n'a pas été touché", a déclaré l'expert qui a dénoncé aussi le déclin de l'éducation publique qui, selon des témoignages, forme les jeunes "à aller en prison".

Lors de ses entretiens, le rapporteur de l'ONU a aussi reçu de nombreux témoignages "de la sévérité du système judiciaire et pénitentiaire" pour les minorités et de la violence policière.

Les Noirs sont emprisonnés six fois plus que les Blancs aux Etats-Unis.

Dans son rapport qui paraîtra d'ici trois mois, l'expert proposera aussi aux Etats-Unis de promouvoir davantage "l'interaction entre les communautés, pour qu'elles ne vivent pas étrangères les unes aux autres ".

"Dans aucune société on ne peut éradiquer le racisme sans promouvoir l'interaction", a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis, a préconisé M. Diène, doivent davantage participer à la lutte internationale contre le racisme, en nette augmentation dans le monde selon lui.

Commenter cet article