Acculturation, ingratitude ou Déracinement, on ne comprend rien !!!

Publié le par Hamid Kelley

 Par Abdallah Chidi Djdorkodei

Je commence par la citation du célèbre poète sénégalais feu Léopold Sédar Senghor qui disait « Etre au rendez-vous de donner et de recevoir ».

Cette citation constitue en elle seule une bibliothèque car elle englobe à la fois les échanges culturelles et intellectuelles, la mondialisation, la globalisation, l’internationalisation, et j’en passe.

Aujourd’hui, nous avons l’impression que les jeunes Tchadiens en particulier et les africains en général l’ont comprise autrement. En effet, dans ce cosmos chacun a sa façon de concevoir, d’interpréter, d’analyser, d’observer et surtout de critiquer les phénomènes vitaux. Toutefois,  pensons à  la présence des règles universelles.

D’après les dires des anciens, dans les années 60-90, il est très facile d’identifier un Tchadien à l’étranger car il garde en soi les valeurs tchadiennes c’est-à-dire sa façon de parler, de regarder, de se comporter vis-à-vis d’un hôte, de manger, de penser et surtout sa modestie, sa générosité, son hospitalité, …etc.

En ce temps, les tchadiens vivaient dans une harmonie totale. Pour connaître le sens étymologique des mots comme patriotisme, brassage, entente, amour, solidarité, il suffit juste de côtoyer  si peu de temps qu’il soit les Tchadiens.

De nos jours, force est de constater que nous vivons presque le contraire de ce que nos pères et grands frères ont vécu. Aujourd’hui, nous avons l’amère impression que le Tchadien, une fois à l’étranger, a tendance à faire fi de sa culture, ses mœurs, ses préjugés et s’évertue à imiter l’autrui sans gène et sans trop se poser des questions. Une attitude difficilement concevable.

Cher compatriote, face à l’autrui tu perds tes repères, tu te désorientes, tu t’inclines et ainsi affaibli, ce dernier t’imposes sa culture, t’éduque et finalement toi cher compatriote, il ne reste qu’à imiter, copier sans mesurer les conséquences qui en découleront.

Le comportement de certains jeunes Tchadiens d’aujourd’hui prête à beaucoup d’interprétations. Leur façon de faire ne reflète ni la culture nationale ni les valeurs traditionnelles et coutumières. Comment peut-on comprendre qu’un jeune puisse imiter l’autrui dans toutes ses manières, même les plus néfastes et ce tout en négligeant son éducation et ses valeurs intrinsèques ? Comment un étudiant conscient peut-il fréquenter les discothèques 4 fois dans la semaine ? Ils sont nombreux ceux-là qui étalent honteusement leur identité tchadienne parmi les ajournés aussi bien à la faculté que dans les instituts.

Pire, certains n’ont pas hésité un instant pour calquer dans leur milieu estudiantin des attitudes sectaires et divisionnistes. Ainsi, nous retrouvons des jeunes étudiants regroupés par affinité ethnique, régionale et même religieuse.

Quelle honte, quelle désolation, quelle indignation pour une patrie si solidement unie hier !!!

Nous avons atteint un degré de tribalisme, de haine, d’ingratitude où on créé des blogs juste pour diffamer, critiquer toute une communauté, pire encore on est allergique à des chansons, danses des autres communautés tchadiennes.

La diversité culturelle tchadienne constitue une richesse inépuisable et il faut vaille que vaille l’exploiter à profit. Notre pays est riche et il a tous les potentiels possibles pour son développement, et pourtant pourquoi il ne décolle pas et reste classé toujours parmi les pays les plus pauvres de cette  planète. La réponse est connue de tous.

Pour finir, j’appelle la jeunesse tchadienne à l’unité dans la diversité culturelle, ethnique et religieuse, à l’entente patriotique et à la solidarité légendaire de nos aïeux. Car le Tchad ne se fera pas sans ses filles et fils, il appartient à la jeunesse tchadienne de prendre son courage à deux mains pour décider ensemble de son devenir et demain de celui de nos enfants dans un Tchad paisible, démocratique et prospère.   

 

Tous contre les divisions stériles

Tous contre l’accaparement du pouvoir

Tous contre l’injustice

Tous contre la dictature.

Tous pour un Tchad uni et solidaire

Tous pour un Tchad multiculturel

Tous pour un Tchad libre et prospère


 

Abdallah Chidi Djdorkodei
    Tchadhanana
chididj@yahoo.fr



 

Abdallah Chidi Djdorkodei
    Tchadhanana
chididj@yahoo.fr



Abdallah Chidi Djdorkodei
    Tchadhanana
chididj@yahoo.fr


 

Commenter cet article