Le coup de semonce de Déby a atteint son objectif

Publié le par Hamid Kelley

Pourquoi le président Déby s’en prend il à l’Eufor ?

Liberation:  En réalité, il vise la France, qui est la cheville ouvrière de cette force européenne chargée de protéger les dizaines de milliers de déplacés tchadiens et de réfugiés soudanais présents dans la région. Le chef de l’Etat tchadien, qui entretient des rapports difficiles avec Paris, n’a guère goûté les déclarations du ministre des Affaires étrangère, Bernard Kouchner. En déplacement, ce week-end, en Côte- d’Ivoire, le chef de la diplomatie française a assuré que l’ancienne puissance coloniale n’interviendrait pas dans le conflit en cours. «Déby veut s’assurer que la France reste bien à ses côtés», affirme Jérôme Tubiana. En février, Paris avait été critiqué pour son soutien au président Idriss Déby, un homme qui a pris le pouvoir par les armes en 1990 et se maintient depuis envers et contre tout. Apparemment, le coup de semonce de Déby a atteint son objectif. Dans un communiqué, hier soir, le Quai d’Orsay affinait sa position : «La France, qui n’a pas vocation à intervenir militairement, reste vigilante sur l’évolution de la situation et réaffirme son soutien aux autorités légitimes tchadiennes : le président Idriss Déby et le gouvernement de Youssouf Saleh Abbas.»

Publié dans Actualités

Commenter cet article