Crise alimentaire: l'Afrique centrale crée un fonds spécial

Publié le par Hamid Kelley

KINSHASA, 29 juil 2008 (AFP) - Les ministres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) ont décidé mardi à Kinshasa la création d'un fonds spécial régional de développement agricole pour tenter de résoudre la crise alimentaire qui sévit dans la sous-région.

Les ministres, réunis depuis lundi à Kinshasa, "décident de libérer à très brève échéance une dotation de 200.000 dollars américains par pays" en vue de constituer "un premier apport pour la création d'un fond spécial régional de développement agricole", indique un communiqué publié à l'issue de leurs travaux.

Ce communiqué ne précise cependant pas la date de la mise en place du Fonds par les dix pays de la CEEAC.

"Un quart de cette somme va compléter les ressources que la FAO va mobiliser pour préparer des projets de développement" dans la sous-région, a précisé à l'AFP le sous-directeur régional de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, Modibo Traoré.

Les ministres des 10 pays membres de la CEEAC ont aussi demandé aux gouvernements de la sous-région "d'être en mesure de remplir leurs engagements" pris à Maputo en 2001 par les chefs d'Etat africains consistant à élever d'ici 2010 le niveau des contributions des budgets nationaux alloué à l'agriculture à plus de 10%.

Depuis, seul le Tchad a réussi à élever son budget à 13%, selon Modibo Traoré.

"La volonté politique se traduit mieux par les actes, les chefs d'Etats de la CEEAC doivent mieux s'affirmer que par le passé sinon on ne pourra pas avancer", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de la CEEAC, le général congolais Louis-Sylvain Ngoma.

Les ministres sont aussi convenus "d'organiser et de mettre en application un marché régional qui devra faciliter l'accès des intrants, intensifier les échanges, éliminer progressivement les barrières tarifaires et non tarifaires et encourager la commercialisation des produits agricoles".

Une quarantaine de ministres chargés de l'agriculture, de l'économie, des finances, du commerce et de l'intégration régionale ont participé à la réunion de Kinshasa.

La réunion a été clôturée mardi par le ministre congolais de l'Agriculture Nzanga Mobutu, qui a représenté Joseph Kabila, président en exercice de la CEEAC et président de la République démocratique du Congo.

La CEEAC comprend 10 pays d'Afrique centrale : Angola, Burundi, Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, République de Sao Tomé et Principe, Tchad.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article