Le récit de la liberation de l'ôtage américain de Tibesti - tchadespoir

Publié le par Hamid Kelley

Tchad:Le dictateur Déby poignarda le Colonel Khadafi,trahit le Président Bouteflika et continue d’exterminer le Peuple tchadien sous l’œil indifférent de l’opinion internationale.  

Le 10 octobre 2007, un ressortissant américain Cash Steve Goldbold a été enlevé à Zoumri dans le Tibesti à l’extrême nord du Tchad par le Colonel Adily Louki Wordougou,un neveu de l’Ex-président du MDJT,Choa Dazhi. 

La séquestration de cet humanitaire a été aussitôt condamnée par le Porte-parole et Conseiller politique du MJD,Mr Ousmane Hissein,qui affirma que cet acte de piraterie n’engage pas le MDJT et est l’œuvre d’un individu pour discréditer l’organisation créée par  feu Youssouf Togoïmi.  
 

Le dictateur Déby, fidèle à sa duplicité,sa traîtrise et à son cynisme se serait emparé de cette triste affaire pour exprimer certaines de ses mauvaises humeurs maladives d’une part et d’autre part et avoir certaines retombées lucratives et politiques.C’est ainsi que sous sa supervision directe,il aurait confié le dossier des négociations pour la libération de l’otage américain au Gouverneur du Tibesti résidant à N’Djaména, le Général Sougui Anar et à Mr.Ali Anar,un Officier libyen des renseignements qui est par ailleurs d’origine Toubou et beau frère du Général Sougui.
 

Les tractations  porteraient en sus de la libération de Mr. Cash Steve Goldbold, celle de deux combattants du GSPC de El Para détenus par  le Colonel Adily Louki Wordougou.Les deux salafistes seraient remis à l’Algérie pour être jugés pour les attentats commis par cette organisation.


Le Colonel Khadafi,un des soutiens indéfectibles du dictateur Deby  se serait engagé  aussi pour un  dénouement heureux de cette affaire afin de confirmer sa bonne disposition et sa nouvelle politique internationale de reprise de relations diplomatiques avec les USA.Cependant,le dictateur Déby aurait tiré les ficelles  afin de se donner plus d’importance  auprès de l’Algérie et de la Libye. Il fit ainsi échouer la libération de deux otages Algériens lors de la remise de l’Américain Cash Steve Goldbold à Bardaï Zoumri courant juillet.
De connivence avec  le négociateur le Gouverneur du Tibesti, le Général Sougui Anar, selon un proche du  dictateur Déby,ce dernier aurait donné des instructions fermes à ses émissaires de manipuler le preneur d’otages  pour qu’il ne remette pas les deux otages algériens par l’intermédiaire du Colonel Khadafi  mais  seulement directement à l’Algérie contre rançon.

A quel jeu de délinquant  dont il est friand se livrerait encore le locataire illégitime du palais rose ? Ceux qui lui font confiance,se brûleraient  les ailes.
 

Le dictateur Deby poignarda ainsi son  meilleur allié,le Colonel Khadafi,trahit l’Algérie,ce grand pays respecté et continue d’exterminer le peuple tchadien sous l’œil indifférent de l’opinion internationale.
 


Une Correspondance spéciale de Tchad Espoir

. 

         Web: http://www.tchadespoir.net    E-Mail:  contact@tchadespoir.net

Commenter cet article