Tchad/Soudan : Le President Nigerian disposé à entamer une médiation entre le Soudan et le Tchad.

Publié le par Hamid Kelley

APA-Lagos (Nigeria) Le chef de l’Etat nigérian, Umaru Yar’adua, a appelé mardi son homologue soudanais, Omar El Béchir, à accélérer le processus de paix au Soudan.

Le Président Yar’adua qui recevait mardi à Abuja, Bona Malwal, l’envoyé spécial du chef de l’Etat soudanais a déclaré que le Nigeria était en total accord avec l’Union Africaine (AU) pour une suspension des poursuites judiciaires de la Cour pénale internationale (CPI) contre le Président El Béchir.

Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de lever toutes les entraves à la bonne conduite des opérations de la force mixte Onu-UA au Soudan.

Il a assuré le gouvernement soudanais de son soutien, ajoutant que le Nigeria était aussi disposé à entamer une médiation entre le Soudan et le Tchad.

Dans son discours, Bona Malwal avait précédemment expliqué à Umaru Yar’adua qu’il était porteur d’une lettre du dirigeant soudanais invitant le Nigeria à rejeter les accusations de la CPI, qu’il considère comme une « attaque contre le peuple du Soudan ».

Selon M. Malwal, les Soudanais condamnent unanimement cette inculpation de leur chef par la Cour pénale internationale.

Le Procureur du Tribunal Pénal International, l’Argentin Luis Moreno-Ocampo, a requis le 14 juillet dernier à la Haye, l’inculpation du d’Omar El Béchir et sa poursuite devant les chambres du TPI pour «génocide et crimes contre l’humanité » au Darfour, dans l’est du Soudan.

Le conflit au Darfour a fait, selon les Nations-Unies, quelque 300 mille morts et plus de trois millions de déplacés internes et de réfugiés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article