BARACK OBAMA-JOE BIDEN: L'IMPOSSIBLE EQUATION POUR LES REPUBLICAINS ?

Publié le par Hamid Kelley

A moins de tomber définitivement dans une approche racialiste, ultime syncrétisme à même de faire perdre le duo de choc constitué de Barack Obama et de Joseph Biden dit Joe, dans un combat probablement au ras des pâquerettes, ils sont inattaquables dans le fond et la forme. Longtemps, il a été reproché au jeune sénateur de l’Illinois, son manque « criard » d’expérience et de naïveté en matière de politique étrangère. Or, aujourd’hui, le choix du dinosaure du Sénat, bat en brèche, toutes les allégations mensongères d’abord véhiculées par l’équipe Clinton et après, par le team de John McCain.

Au-delà des querelles de chapelle lors de la confrontation sans merci entre l’ex first lady et Barack Obama, la venue de Joe Biden pour le ticket Maison blanche, est un plus incontestable. Ce spécialiste en relations internationales et vieux briscard de la politique étrangère des Etats-Unis risque de faire un malheur. D’un autre côté, lorsqu ‘il était avec Hillary Clinton, l’homme a eu des mots très durs à l’encontre du sénateur de l’Illinois. La hache de guerre semble être enterrée.

Pour seule réponse aujourd’hui, les républicains ont accusé le sénateur métis, d’avoir dénaturé ses idéaux relatifs au renouveau qu’il prône. Pourtant, aujourd’hui, ils semblent oublier la critique acerbe sur l’inexpérience. Joe Biden, élu au Sénat en 1973, à 29 ans, est le pire cauchemar de John McCain et des républicains. Loquace, efficace, tenace, l’homme est connu outre-atlantique comme étant l’incarnation de l’intégrité.

De voir tout d’un coup les sondages devenir défavorables pour le sénateur Obama, relève simplement du syndrome de Stockholm dont les américains semblent être atteint. Cette plus grande démocratie « idiocratie » du monde, ne semble pas avoir retenu les leçons de 8 ans de détestation des autres nations. 8 ans de mensonge. 8 ans de Patriot Act injustifié. 8 ans d’hypocrisie. 8 ans de génocide des autres peuples (Afghans, Irakiens). 8 ans de malheurs sur l’Amérique : Katrina, inondations apocalyptiques, tornades diaboliques. 8 ans de manipulation… etc.


Est-ce la malbouffe, les armes en circulation libre, la décrépitude du dollar, la flambée du pétrole, la crise des subs-primes ou finalement le racisme qui les guident ? Le choix de Joe Biden, un juif catholique semble-t-il ou plutôt ami d'Israël, coupe aussi l’herbe sous les pieds de John McCain, qui, avec l’apport du très républicain Joseph Lieberman (ex démocrate) accusait Barack Obama de ne pas être bon pour Israël.

Finalement, le ticket Joe Biden-Barack Obama, risque d’être une équation que les républicains ne pourront résoudre, malgré la diffusion de la vidéo ci-dessous, mettant en avant le fait que ledit Biden, avait dit qu’il était prêt à faire campagne pour McCain. C’était la période de la guerre fratricide entre démocrates lors des primaires.


En revanche, les détracteurs le plus acharnés de Barack Obama mettent désormais l’accent sur ce choix disent-ils, pro sioniste, évoquant la situation au Moyen-Orient, et ses dernières déclarations sur Israël, pressé qu’il était devant l’AIPAC, de montrer son côté déterminant pour la sempiternelle question de la sécurité d’Israël.

source: tribune de Geneve

Commenter cet article