Des mines ou des engins non-explosés tuent 17 personnes au Tchad

Publié le par Hamid Kelley

NAIROBI, 31 août (Xinhua) -- Un total de 17 personnes ont été  tuées et 78 autres blessées par des mines ou des engins  non-explosés au Tchad depuis le début de cette année, selon un  communiqué du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)  parvenu dimanche au bureau de l'agence Xinhua à Nairobi. 

     Le communiqué déplore que des mines et des engins non-explosés  continuent à causer de lourdes pertes parmi les civils tchadiens,  surtout parmi les enfants qui représentent la majorité des  victimes dans ce pays d'Afrique centrale. 

     "Il est de plus en plus fréquent que des engins non-explosés  mortels affectent des civils innocents, surtout des enfants", a  déclaré le responsable de la protection des enfants de l'UNICEF à  N'Djamena, Jean-François Basse. 

     Le dernier drame est survenu jeudi dernier : un enfant a été  tué et cinq autres blessés lorsqu'un engin non-explosé avec lequel ils jouaient a explosé dans le village de Tine, situé près de la  frontière de la région soudanaise du Darfour.  

     Le 4 août, un engin non-explosé a explosé dans un marché animé  de N'Djamena, tuant quatre personnes et en blessant 30 autres. 

     "C'est seulement l'un des aspects tragiques de la guerre civile qui se poursuit dans ce pays", a affirmé Eliane Duthoit du Bureau  des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires  (OCHA) au Tchad.

Commenter cet article