Tchad : Hommage au Président–fondateur du MDJT, Mr Youssouf Togomi à l’occasion du 6ème Anniversaire de sa mort.

Publié le par Hamid Kelley

Tchad : Hommage au Président–fondateur du MDJT, Mr Youssouf Togomi à l’occasion du 6ème Anniversaire de sa mort. Monsieur Youssouf TOGOIMI était un Homme d’Etat. Mr Youssouf TOGOIMI président fondateur du Mouvement pour la Démocratie et la Justice au Tchad, nous a quitté il y’a 6 ans, un matin du mardi 24 septembre 2002 à l’hôpital militaire de Tripoli. Une disparition orchestrée par la Libye, assistée du régime despotique du Président Déby. En créant le MDJT, un idéal était né. Tous les Tchadiens reconnaissaient en lui un Homme d’Etat qui réunissait les conditions indispensables pour diriger notre pays : il avait la hauteur, la compétence, la prestance, l’intelligence, le charisme et l’éthique. Il avait le bel âge, là où l’expérience s’alliant à la sagesse conduit au sens de la mesure, de l’élévation, de l’écoute, de l’autorité. A l’annonce de sa mort qui demeure à ce jour floue et obscure, tous les Tchadiens étaient tristes et peinés d’apprendre la disparition de cet illustre magistrat qui, pendant des décennies, a donné à notre pays et à toutes les générations des raisons de croire en l’avenir du Tchad et de l’Afrique. Le Président Youssouf Togoïmi mérite le prix d’Excellence pour son sa grandiose oeuvre à l’instar des Grands Hommes qui rassemblent leurs courages, leurs passions et leurs désirs en débit des difficultés de la peur de l’hésitation, construisent l’avenir radieux des Peuples. Mr. Youssouf Togoïmi a sacrifié sa vie pour le Tchad, en faisant fi des menaces et pressions exercées par les puissants alliés du dictateur Déby. Il affirmait lui-même faire face à plusieurs trahisons internes et externes tout en gardant sa conviction profonde pour assurer le maintien de ses nobles principes qui sont ceux de la démocratie,de l’égalité entre les Tchadiens devant la justice. Mr.Youssouf TOGOIMI fut un modèle de grâce, plein de mesure. Sa voix toujours posée et solennelle révélait un grand esprit, un profond et incontestable Leader pour les combattants du MDJT. A chaque fois qu’il prenait la parole, « il brisait l’océan gelé en nous ». Il nous réveillait. Il nous menait au combat. Il était devenu un personnage collectif que tout le monde respectait. Il sera fastidieux d’évoquer en si peu de temps , les plus belles pages de notre lutte armée dans la partie septentrionale de notre pays qui sont intimement liées à la vie du Président Youssouf TOGOIMI et de celle des martyrs tombés sur les champs d’honneur. Cher Président, vous avez toujours ressenti en vous toute forme d’injustice que chaque tchadien avait subi, pour cette raison, vous avez sacrifié votre vie rien que pour la justice. Vous nous manqué et souhaitons vous avoir à nos côtés dans le combat de libération incarné par l’Alliance Nationale (AN) dirigée par le Général Mahamat Nouri et dont votre Mouvement, le MDJT est l’une des composantes intégrantes. Aujourd’hui l’un de vos amis, le Dr Ibn Oumar Mahamat Saleh a été aussi lâchement assassiné par le dictateur Déby pour sa noble lutte en faveur de la démocratie dans notre pays. Les Tchadiens portent le deuil et rendent hommage à tous les martyrs de la liberté. Cher Président, nous porterons haut le flambeau de cette lutte jusqu’à la libération de notre Peuple contre la tyrannie de Déby dans un proche avenir incha-allah. Nous vous serons à jamais reconnaissants une fois arrivés au pouvoir et pour que justice soit rendus au Peuple selon votre idéal. Face aux injustices, au sous-développement et à la misère dans laquelle vit le Peuple, face aux attentes de notre Peuple nous affirmons que le combat engagé par Mr Youssouf TOGOIMI est l’aspiration légitime du Peuple tchadien car ce Grand Homme portait la justice et la justice le portait, le fortifiait. C’était ce combat qui aura été le cercle de feu de sa vie. Ce combat était avant tout pour sa patrie. Il s’est voulu comme otage de la seule justice. Pour lui, la justice avait plus de pouvoir que l’argent, plus de pouvoir que la gloire. Il respectait la loi sans mépriser l’autorité. Mais c’est toujours la loi qui prévalait. Il s’était donné lui-même des frontières. C’était cela son engagement à vie. Cette stature nationale à été privée au peuple tchadien par le fou de syrte, le Colonel Mouammar Kadhafi qui continu de prendre en otage son corps. L’héritage de Mr Youssouf TOGOIMI se résume en un sacrifice pour défendre cet idéal noble de la droiture et de l’équité pour sa patrie, pour que triomphe à jamais la démocratie et la justice. Il a toujours joint l’élégance révolutionnaire de l’acte à la parole donnée. On ne dira jamais assez ce que nous ont apporté ces invincibles idées et son combat, qui, plus tard, investissaient les champs de batailles du massif montagneux du Tibesti, pas après pas, sacrifices, après sacrifices, combats après combats. Ces combats jalonnés de soif, de durs épreuves de la faim et du sacrifice suprême permettraient un jour de bâtir un Etat moderne, démocratique, solide, stable, et respecté. A l’occasion du 6èmeanniversaire de sa mort, nous voudrions ici, rendre un hommage solennel qui lui est dû mais aussi à tous nos martyrs tombés héroïquement sur les champs de batailles et qui continuent de tombés, ceux-là même qui, par leur rigueur morale, leurs sacrifices, ont affaibli militairement le régime du dictateur Idriss Déby Itno. Cher Président, Youssouf TOGOIMI, nous sommes convaincus que tous les Tchadiens, reconnaissent en vous l’incarnation incontestable de la grandeur politique,l’honneur,la richesse intellectuelle et d’esprit, la modestie, la beauté de l’âme et du cœur pour notre patrie et ses institutions. Aujourd’hui ce chapitre de la lutte contre la dictature imposée à notre pays, constitue une priorité pour tous les fils du Tchad qu’ils soient de l’Est, de l’Ouest, du Sud ou du Nord. Ils ont pris les armes pour faire face tous ensembles contre les forces du mal incarnées par le dictateur Déby. Nous garderons à jamais dans nos mémoires votre sublime personnalité et vos lumineuses idées inspireront et guideront nos combats contre la dictature. Nous vous promettons de poursuivre le combat pour lequel vous vous êtes sacrifié jusqu’à la libération totale de notre Peuple. Nous érigeons en nous la statut qu’il doit rester. A défaut, veillons sur le socle. Méditons ce que furent sa vie et son œuvre qu’il a bâti pour la justice et la démocratie. Il demeure toujours présent dans la mémoire de ceux qui l’ont connu et aimé, une sorte de havre paisible où l’esprit peut aller puiser le repos et l’espérance, une école de fierté, de foi et d’abnégation. Nous disons à tous les traîtres qui ont infiltré le MDJT: l’heure de leur souffrance a déjà commencé pour leurs criminelles trahisons. Ils souffriront jusqu’au crépuscule de leurs vies et mériteront le châtiment exemplaire et proportionnel au degré de leurs trahisons qui ont brisé l’espoir de toute une nation et d’un Peuple qui a tant cru et rêve de l’idéal que portait le Président Youssouf TOGOIMI. Nous adressons à la Famille de cet héro notre solidarité militante. A ses enfants, nous affirmons que le combat engagé par leur père continuera car nous demeurerons le gardien de ce temple de l’insurrection contre l’injustice et qu’ils soient fiers de celui qui leur a donné la vie. Paix à son âme pour l’éternité.

Fait à Oxford, le 24 Septembre 2009
Mr Ousmane Hissein
Directeur Général du site web : Tchadespoir.net
Membre de l’Alliance Nationale
Expert-Consultant T
él : 00447944013969
Web: http://www.tchadespoir.net
E-Mail: contact@tchadespoir.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

n 25/09/2008 00:21

Je rejette en bloc tout ce que le sieur x a dit a propos du defunt. Le feu Togoima est un homme patriote qui a aime son pays. Ayant occupe de hautes fonctions, il n'a meme pas un bien immobilier. Il a dit a tous le monde que ses 10 ans d'etudes ne lui permettent pas de faire de cafouillages.

Haroun 24/09/2008 23:34

les circostances sont tres differentes. Ibni est un homme qui a lutté pour l'instauration d'une reelle democratie au tchad. Quant a Toigoimi, il est un maquisard qui prit les armes pour des ideaux tres egoistes car, un simple conflit personnel l'a opposé a Timan. A son epoque, s'il avait prit le pouvoir , rien ne garantirait l'etablissement d'un regime democratique. D'ailleurs, nous savons comment il s'est fait entourer des toubous pour gerer catastrophiquement le ministere de l'interieur.
comparons les choses comparables mon cher Mahamat Hissein.