Kenya: l'auteur américain d'un livre anti-Obama en passe d'être expulsé

Publié le par Hamid Kelley

NAIROBI (AFP) - L'auteur américain d'un livre réquisitoire contre le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama, arrêté mardi à Nairobi où il devait présenter son ouvrage, devait être expulsé du Kenya dans la soirée, a-t-on appris de source gouvernementale.

"La décision a été prise de l'expulser ce (mardi) soir car il a fraudé les lois de l'immigration", a indiqué à l'AFP un haut responsable du gouvernement sous couvert de l'anonymat, sans donner plus de précisions.

Une source aéroportuaire, qui a également requis l'anonymat, a confirmé que Jerome Corsi devait être expulsé mardi soir.

M. Corsi, militant conservateur et auteur de "La nation Obama: gauchisme et culte de la personnalité" devait présenter son livre mardi matin lors d'une conférence de presse dans un grand hôtel de la capitale kényane.

Ce pamphlet, qui rencontre un fort succès aux Etats-Unis où il est sorti début août, décrit le candidat démocrate à la Maison Blanche comme un gauchiste radical, drogué, qui tente de cacher ses "liens étendus avec l'islam".

M. Obama est chrétien mais de nombreux sites d'extrême droite mettent régulièrement en doute sa foi.

M. Corsi avait été interpellé mardi matin puis "détenu par les services de l'immigration" kényane, avait précédemment annoncé un haut responsable policier, niant que l'arrestation de l'auteur soit liée à son livre.

"Comme pour toute autre personne, nous sommes préoccupés par ses documents d'immigration. Nous ne sommes intéressés ni par le livre, ni par qui il concerne. Il s'agit de la loi du Kenya", avait ajouté le policier.

"The Obama Nation" a été tiré à 475.000 exemplaires et l'ouvrage a été commandé en grande quantité par de nombreux groupes conservateurs américains.

Le livre décrit aussi le père de M. Obama, aujourd'hui décédé et originaire du Kenya, comme un "alcoolique polygame".

Le camp Obama a promis de répondre "vigoureusement aux calomnies" de M. Corsi.

Selon un communiqué annonçant son point de presse, M. Corsi avait l'intention de "révéler des liens secrets" entre M. Obama "et de hauts responsables gouvernementaux kényans", "leurs liens à des groupes sectaires au Kenya, et un complot à venir au Kenya si le sénateur Obama gagne la présidentielle américaine".

Le père de M. Obama était issu de l'ethnie luo, dont est également issu le nouveau Premier ministre kényan, Raila Odinga, actuellement en déplacement hors du Kenya.

Ce pays d'Afrique de l'Est a traversé début 2008 l'une de ses pires crises politiques, provoquée par le rejet de l'opposition de la réélection du président Mwai Kibaki, issu de l'ethnie kikuyu, lors de la présidentielle du 27 décembre 2007.

Candidat de l'opposition, M. Odinga avait accusé M. Kibaki de lui avoir volé la victoire.

Les violences politico-ethniques ont fait environ 1.500 morts et plus de 300.000 déplacés. A l'issue de pourparlers de paix, un accord de partage du pouvoir a été signé, créant notamment un poste de Premier ministre attribué à M. Odinga.

M. Corsi avait écrit en 2004 un livre anti-Kerry "Unfit for Command" (Pas apte à diriger) qui accusait le candidat démocrate à la Maison Blanche en 2004 John Kerry d'avoir menti sur ses états de service pendant la guerre du Vietnam.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article