Soudan: 15 morts dans une embuscade rebelle au Darfour, l'UA envoie une mission au Tchad

Publié le par Hamid Kelley

KHARTOUM (AFP) — Quinze personnes ont été tuées dans une embuscade tendue par des rebelles du Darfour à un convoi des autorités locales escorté par l'armée dans l'ouest de cette province soudanaise en proie à la guerre civile, a annoncé vendredi l'armée soudanaise.

Elle a indiqué que des rebelles du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) avaient attaqué le convoi à une soixantaine de kilomètres d'El Geneina, la capitale de l'Etat du Darfour occidental. Le convoi se dirigeait vers Koulbous, plus au nord, à la frontière tchadienne.

On ignore dans l'immédiat l'identité des victimes.

Aucun responsable du JEM n'a pu être joint dans l'immédiat.

Fadallah Ahmed Abdallah, préfet de la municipalité d'El Geneina, a confirmé que deux responsables locaux se trouvaient à bord du convoi jeudi après-midi quand il a été attaqué. Il n'a cependant pas identifié les assaillants.

"Hachim Ibrahim, un ministre du gouvernement de l'Etat du Darfour occidental, et le préfet de Koulbous se rendaient d'El Geneina à Koulbous dans un convoi quand ils ont été attaqué", a-t-il dit à l'AFP par téléphone.

"Plusieurs personnes ont été tuées dans l'attaque, mais le ministre et le préfet vont bien", a-t-il ajouté, précisant que le ministre était aussi un responsable tribal.

L'Etat du Darfour occidental est une zone violente et difficilement contrôlée par les autorités soudanaises, qui partage une longue et poreuse frontière avec le Tchad.

La Commission de l'Union Africaine (UA) a décidé d'envoyer une mission au Tchad dans le cadre de sa médiation pour tenter d'apaiser les tensions entre ce pays et son voisin le Soudan, selon un communiqué transmis vendredi à l'AFP.

"La Commission de l'UA dépêche une mission au Tchad (...) conduite par l'ancien président burundais, Pierre Buyoya", conformément à la décision du Conseil de Paix et de sécurité (CPS) de l'organisation continentale adoptée fin juin sur les relations entre le Tchad et le Soudan.

"Au cours de son séjour, cette délégation rencontrera les autorités tchadiennes et d'autres parties prenantes", indique le texte ajoutant qu'il "est prévu que la délégation se rende également au Soudan, la date de cette visite sera déterminée incessamment".

Le CPS avait demandé à la Commission de "dépêcher dans les deux pays une mission d'établissement des faits en vue de recueillir le maximum d'informations sur la situation à la frontière commune (entre les deux pays) et la tension dans leurs relations, d'évaluer les efforts déployés à ce jour pour régler la crise et de soumettre des recommandations".

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déploré mardi une détérioration des conditions de sécurité au Darfour.

"La situation au Darfour se détériore. On assiste à une augmentation des attaques contre les humanitaires et les personnels de l'ONU," a dit M. Ban dans une conférence de presse, citant l'embuscade dans laquelle un soldat nigérian de force mixte ONU-Union africaine (Minuad), a été tué lundi.

Le conflit au Darfour a fait depuis février 2003 jusqu'à 300.000 morts selon l'ONU, quelque 10.000 selon Khartoum.

Commenter cet article