Les nouveaux arsenaux de l’Alliance Nationale: Matériels roulants, armes sophistiques, lances roquettes; Le peuple tchadien scrute le ciel

Publié le par Hamid Kelley


 
L’horizon des prochains mois ferra pointer les rayons de la révolution. Le régime de Deby, incarnation de la misère du Tchad, vacille.

 

L’Alliance Nationale (AN) est déterminée à mettre un terme à la sanglante dictature instaurée par Idriss Deby Itno.
Président va-t-en guerre, IDI a plongé le Tchad dans un cycle de violence et de répression politique. Les expériences de dialogue avec la classe de l’opposition politique ou militaire se sont achevées tantôt par des assassinats de leaders politiques, tantôt par un marchandage avec quelques militaires anti patriotes attirés par des strapontins et le goût de l’argent. Les revenus du pétrole sont ainsi détournés par le cercle présidentiel pour l’achat massif des armes et la consolidation des fondements du système militaro-despotique. La manne pétrolière ne profite pas au peuple qui croule sous le poids d’une pauvreté atroce. Les vannes du pétrole de Doba n’ont fait qu’aggraver sa situation qui se situe au plus bas sur l’échelle de la planète.

En 18 années, le régime de N’djamena s’est enrichi arrogamment au détriment de la fortune publique. La liste des impostures de Deby est si longue qu’elle rappelle ; à la simple évocation, tout un cycle de liquidation physique. De Goukouni Guet à Ibni Oumar Mahamat Saleh, la litanie des martyrs de la démocratie est une évocation macabre. L’escadron de la mort conduite par le pseudo- démocrate a réduit au silence de la pierre tombale tous les patriotes qui aspiraient à l’option du dialogue avec le système opaque de N’djamena.

Les fruits de la croissance générée par les pétrodollars n’ont profité qu’à un certain clan du pouvoir. Népotisme, tribalisme, clientélisme et corruption se sont érigés en mode de gouvernance publique. Les écoles et universités sont de véritables mouroirs de l’intelligence de la jeunesse. Vétustes, sans matériels didactiques, les infrastructures n’ont pas eu l’attention nécessaire à la formation de notre jeunesse.

Le temps n’est plus à la résignation. L’urgence d’agir sonne. L’Alliance Nationale se mobilise pour combattre la féroce dictature de Deby. Le Général Mahamat Nouri à la tête de vaillants combattants patriotes de l’AN ont saisi aux mains de l’ennemi défaitiste un matériel de guerre important lors des combats. Les troupes de l’AN sont portés par les idéaux d’alternance, de démocratie et sont résolument déterminés à chasser Idriss Deby Itno du palais rose. Les vaillants combattants pour la démocratie sont motivés pour défendre et libérer le peuple du joug dictatorial.

Matériels roulants, armes sophistiques, lances roquettes, l’arsenal de l’Alliance Nationale mettra en déroute la milice de N’djamena. Comme en novembre 2007 à la bataille d’Abgoulen et surtout en février et juin dernier, les attaques des patriotes sur la capitale chasseront définitivement l’imposteur. L’union sacrée des mouvements armés s’est consolidée pour débouter Deby du palais rose.

Frères et soeurs sortez de cette résignation, surtout qu'il y va de la survie même de notre pays. L'histoire nous enseigne à suffisance que beaucoup des peuples dans le monde se sont mobilisés contre les dictatures et ont toujours vaincu. Alors pourquoi pas vous, pourtant connu pour votre héroïsme, bravoure, courage et abnégation. Vous avez fait des preuves de patriotisme dans l'histoire récente de notre pays.

Donc, ensemble enrayons cette farouche dictature. Deby ne comprend que le langage de la guerre. C'est pourquoi, L’Alliance Nationale est contrainte d'utiliser le même moyen pour déboulonner la stature du dictateur élevé sur le triste sort du peuple. La lutte pour la libération de notre chère patrie, n'est pas seulement l'affaire de la résistance nationale. C'est le combat de tout un peuple. Les chaînes de l’oppression doivent être brisées ; le peuple doit par lui-même, dans un sursaut débordant de patriotisme, renverser ce système corrompu à la solde de l’étranger. Car toute révolution qui n’est pas accomplie dans les mœurs est vouée à l’échec. Les véritables révolutions dans l’histoire sont celles des hommes résolus à bouleverser la marche de leur société.

Mourir pour la démocratie! La révolution est un combat pour faire aboutir ses rêves. Deby doit absolument parti du pouvoir.


La Rédaction de Tchadvision

Le peuple tchadien scrute le ciel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article