Porté disparu depuis le 19 mai 2007: Certes ce visage n’est pas connu, mais ne l’oublions pas, il est tout simplement victime

Publié le par Hamid Kelley

 

Porté disparu depuis le 19 mai 2007

Certes ce visage n’est pas connu, mais ne l’oublions pas, il est tout simplement victime

Pourquoi ce paisible citoyen est-il arrêté ?

Description des faits :

Selon les informations reçues d’Oum-Chalouba, le 19 mai 2007, vers 19h 30 du soir, quand dans un crissement de pneus, une colonne de trois véhicules banalisés stationne devant la maison de monsieur Ahmat Alhadj Mahamat Mougouni, La femme de ce dernier ayant refusé de leur ouvrir la porte de la maison alors que son mari était absent, les démons ont forcé la porte et comme ils l’ont pas trouve’ chez lui, Malgré la fouille de la maison et les interrogatoires a sa femme, et après avoir constaté que Ahmat n'est pas là, ils sont parti a sa recherche dans la ville, les agents de l’ANS savent d’avance tous ces centres d’intérêt et finalement ils l’ont localisé dans une maisons ou il passait souvent pour regardait la télé.

Pourquoi ce paisible citoyen est-il arrêté ?

Les droits humains étaient battus en brèche au nom de la lutte contre la rébellion et le seul péché de ce citoyen est qu’il est de l’ethnie Gourane

Selon une source d’un fonctionnaire sous couvert de l’anonymat qui travaille dans la ville de Wangnangnan, l’arrestation  fait suite à un problème personnel en 2005 entre monsieur Ahmat Alhadj entre temps chef de fiscalité de localité de WAngnangnan et le désormais EX sous préfet  monsieur GOUKOUNI DIRDEMI audjourd’hui mis en arrêt par le regime de Deby ; ce dernier a toujours déclarer de traquer tôt ou tard Ahmat Alhadj.

Nous membre de la famille de Ahmat dénonçons de la manière la plus ferme l’arrestation arbitraire et la séquestration dont a fait  l’objet  Ahmat Alhadj.

Nous demandons aux autorités tchadiennes et surtout au President Deby de mettre un terme à ces pratiques anti-démocratiques, et de libérer sans condition et dans le plus bref délais Monsieur Ahmat Alhadj.

par ailleurs nous demandons au  désormais EX sous préfet monsieur Goukouni orozi dit Goukouni dirdemi qui est aujourd’hui  en arrêt et de monsieur Togoi Maidé de nous informer sur le possible information concernant la disparution de Ahmat.

Nous appelons la société civile et les instances internationales à intervenir pour que tous les tchadiens, quelle que soient leur appartenance politique ou leurs engagements, puissent jouir de leur liberté d'expression.

La famille de Ahmat alhadj

Abéché (Tchad)

Commenter cet article