SOS de la communaté Tchadienne de Burkina Faso à ‏Moussa Faki,Ministre des affaires étrangères du Tchad

Publié le par Hamid Kelley

Excellence : SOS à la communaté Tchadienne de Burkina Faso‏

A son Excellence Moussa Faki,Ministre des affaires étrangères du Tchad
 
Excellence,
J'ai l'honneur de vous demander une faveur dans l'interet de la communauté Tchadienne résidente au Burkina Faso qui est composée essentiellement des étudiants,fonctionaires internatioanux et autres.
 
En fait,si j'ai pris cette initiative de vous écrire c'est parceque je me suis entretenu avec beaucoup de compatriotes très fatigués du comportement irresponsable de votre ambassadeur en residence à Ouagadougou.
Toute fois je ne manquerai pas de souligner quelques examples précis pour vous permettre de comprendre ce qui m'a poussé à écrire et ce qui a poussé beaucoup de nos amis à oublier l'existence de votre Ambassade à Ouagadougou.
 
NB:Tous mes collègues peuvent me témoigner pour son comportement vis à vis des étudiants en Algerie lors son passage pendant plus de quatre ans.
 
La plupart de la communauté est composée des étudiants qui n'ont aucune aide financière de la part du gouvernement Tchadien mais peut être on aura un jour;nous sommes toujours optimistes et je suis sûre que le gouvernement pensera à nous dans le futur.
 
Comme je l'ai souligné au-dessus ce représentant de son maître avec quatre véhicules et une grande Villa à Ouaga 2000 pourtant son conseiller qui est diplômate de carrière change tous les jours de Taxis pour se rendre au bureau comme son patron change les voitures de l'ambassade.Pour les autres staffs n'en parlons pas.Peut-être ce sont les lois des ambassades de Tchad à l'étranger.
 
Pour nous étudiants je n'ai pas besoin de faire de commentaires il nous a considéré souvent comme des délinquants et nous n'espérons aucun appui de la part de notre ambassade de trois chambres.
 
Pour les fonctionnaires,je ne peux rien dire puisque chacun est dans son coin et regarde ce qui se passe.
 
Je vous donne un seul example le plus récent,un petit problème survenu entre deux Tchadiens malheureusement l'un est en prison actuellement.Pourtant l'ambassade peut règler sans attendre une intervention de la police judiciaire.
Pour les autres cas en prison,l'hôpital ou dans les établissements Excellence aucun commentaires ???.Bref le contact entre l'ambassade et le citoyen Tchadien est quasi-inexistent.
 
Face à cette situation inquiètante je vous prie de créer une cellule de gestion de crise si les textes vous permettent afin de trouver une solution à ce fléau.
 
Je ne peux terminer sans profiter de l'occasion pour adresser mes remercièments à l'endroit de Monsieur Hakim,chargé de mission d'un projet à Ouagadougou.J'ai beaucoup d'admiration pour lui,il le mérite d'ailleurs.Ce jeune universitaire souriant et modeste avec plein de génorisité..Il se suffit de passer un coup de fil sur son numéro (par respect à lui je ne peux pas vous laisser son numéro) ou aller chez lui pour qu'il puisse vous dépanner avec fierté et sincèrité.
C'est un homme qui aime écouter les autres et essaye de resoudre les problèmes,il est très simple et vous pouvez le croiser à l'hôpital,en prison ou dans les établissements pour rendre visite ou encore assister ses compatriotes.Il ne ne néglige personne,c'est un cadre exceptionnel ou on peut apprendre beaucoup de choses avec lui.
Monsieur Hakim ,je vous remercie infiniment pour ce que vous faites pour nous et je vous souhaite plein de succés dans votre travail.
 
En comptant sur votre bonne compréhension et votre franche collaboration,veillez agréer Excellence l'expression de ma très haute considération.
 
Moussa Gadjadoum
Etudiant à Ouagadougou
moussag_adjadoum@yahoo.fr

Commenter cet article