N’Djaména s’essaie aux feux de signalisation

Publié le par Hamid Kelley

cefod: Selon la revue Tchad et Culture, depuis que les feux de signalisation ont été (ré) installés à certains carrefours de la capitale, des scènes plutôt insolites s’observent chaque jour. Le journal cite le cas d’un policier, dans une Toyota toute neuve, immatriculée Police nationale, qui a préféré griller le feu rouge, évitant de peu d’écraser un motocycliste qui s’est engagé de l’autre côté, parce qu’il avait la priorité. Le journal, citant l’incivisme des Tchadiens, constate qu’il y a des hommes en treillis qui se croient au-dessus de la loi et qui ne respectent pas les arrêts lorsque le feu passe au rouge. Notre confrère estime que non seulement les feux de signalisation doivent être étendus à plusieurs endroits de la ville mais il faut parallèlement à cela, que les médias mènent des campagnes de sensibilisation afin d’aider les usagers de la route à comprendre l’utilisation de ces appareils automatiques.

Commenter cet article