7 morts au marché hebdomadaire de Béré (Tandjilé)

Publié le par Hamid Kelley

cefod: ‘‘Une désinformation occasionne 7 morts et 21 blessés’’, déplore Le Progrès, revenant sur le conflit intercommunautaire survenu à Béré (Tandjilé Ouest), le 11 octobre 2008. Le quotidien, citant le sous-préfet de la localité, Pinaleng Bangkoussing, rapporte que le 11 octobre dernier, jour du marché hebdomadaire de Béré, quatre bœufs d’un éleveur pénètrent dans un champ et le dévastent. Le cultivateur s’en prend à l’éleveur mais ce dernier dégaine son poignard et blesse le cultivateur à la main. Le fils du cultivateur ameute la communauté qui a cru que le cultivateur est mort ; il s’en est suivi des affrontements entre les deux communautés soldés par 7 morts et 21 blessés. Cependant le journal rassure qu’après des réunions avec les chefs de canton et de ferricks, des engagements ont été pris pour qu’il n’y ait pas de vengeance. Contrairement au quotidien, Le Temps rapporte que cet affront n’est pas seulement causé par la dévastation d’un champ. C’est un vieux conflit portant sur l’espace occupé par les éleveurs pour 45 jours, donné par les autorités en 2006 pour cause d’inondation. Mais après l’expiration du délai, ces nomades refusent de quitter et s’y installent en construisant une mosquée, ce qui n’est pas du goût des paysans. Le Temps rappelle que, traduit en justice, les agriculteurs ont gagné le procès et depuis lors, les éleveurs ont tenu à se venger. Pour notre confrère, la cause de conflit serait celle-la.

Commenter cet article