Un capitaine de gendarmerie abattu par des coupeurs de route au Cameroun

Publié le par Hamid Kelley

afriquenligne: Douala, Cameroun - Un officier supérieur camerounais, le capitaine de gendarmerie Félix Leuy Tah, commandant de la compagnie de Kaélé, dans le département du Mayo-Kani, dans l'extrême-nord du Cameroun, a été abattu mardi par des coupeurs de route, a appris la PANA mercredi, de source officielle.

Selon des responsables en service au secrétariat d'Etat à la Défense (SED) en charge de la gendarmerie, le capitaine Leuy Tah, à la tête d'une équipe des forces nationales de défense en route pour libérer des enfants pris en otage quelques jours plus tôt par des ravisseurs dans la zone de Guidiguis, frontalière du Nigeria, est tombé dans l'embuscade tendue par des brigands puissamment armés qui menaçaient d'exécuter les enfants si de fortes sommes d'argent ne leur étaient pas rapidement versées.

L'officier a été mortellement atteint par balles, ont indiqué les mêmes sources, qui ajoutent que les assaillants ont pris la fuite, abandonnant les otages, à la suite d'un échange de coups de feu avec les forces de défense constituées de gendarmes et de militaires du Bataillon d'intervention rapide (BIR)".

Le capitaine Félix Leuy Tah avait découvert, il y a un mois, une importante cache d'armes et de munitions présumée appartenir à des rebelles tchadiens qui écument cette partie septentrionale du Cameroun plongée dans une insécurité criarde du fait de sa proximité avec le Tchad, la République centrafricaine et le Nigeria.

Certains observateurs évoquent la piste d'un règlement de comptes.

L'assassinat du commandant de la compagnie de Kaélé intervient deux semaines après celui du commandant de la brigade de Massagam, également tué par des "coupeurs de route" dans l'Ouest du Cameroun, alors qu'il était en mission commandée.

Le phénomène des "coupeurs de route", né des multiples guerres au Tchad et en République centrafricaine, prend de plus en plus de l'ampleur au Cameroun, notamment dans les trois provinces de l'est et de l'Ouest du pays.
 

Commenter cet article