Tchad / Détérioration de la sécurité et des conditions humanitaires

Publié le par Hamid Kelley

NDJAMENA, Tchad, 4 novembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du secrétaire général de l’ONU / 3 novembre 2008

L’OCHA avertit d’une détérioration de la sécurité et des conditions humanitaires dans l’est du Tchad, qui affecte plus de 26 000 personnes déplacées dans la région de Dogdoré.

Les opérations humanitaires ont été suspendues dans cette zone, excepté pour les activités indispensables telles que les urgences médicales et l’approvisionnement en eau potable, selon l’OCHA.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. John Holmes, appelle le Gouvernement du Tchad à travailler en collaboration étroite avec les organisations humanitaires pour améliorer la sécurité et ainsi permettre la reprise des opérations humanitaires dans leur intégralité.  Il appelle également les parties belligérantes à permettre aux opérations humanitaires de se poursuivre sans entrave

SOURCE : United Nations - Office of the Spokesperson of the Secretary-General

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article