Une haute responsable de l'ONU est au Tchad pour évaluer le déploiement des forces de stabilisation

Publié le par Hamid Kelley

EW YORK (Nations Unies), 5 novembre (Xinhua) -- Une haute  responsable de l'ONU est au Tchad pour évaluer le déploiement des  forces de maintien de la paix dans le pays et dans son pays voisin, la République centrafricaine, selon un communiqué de presse de  l'ONU publié mardi. 

     Lors de sa visite de quatre jours, qui a débuté lundi, la  secrétaire générale adjointe du Département d'appui aux missions,  Susana Malcorra, rencontrera les autorités nationales, les  ambassadeurs des pays membres permanents du Conseil de sécurité et les chefs des agences de l'ONU au Tchad. 

     Mme Malcorra se rendra dans l'est du Tchad pour visiter les  installations de la mission des Nations Unies en République  Centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) et rencontrera le  commandant de la force militaire de l'Union européenne (EUFOR). 

     Le Tchad et la MINURCAT ont enduré une extension des conflits  et des déplacements importants de civils ces dernières années en  raison des activités des rebelles et du débordement sur la zone du conflit du Darfour (Soudan) . 

     Il y a actuellement quelque 315.000 réfugiés, principalement  des Soudanais fuyant le conflit du Darfour et 180.000 déplacés  internes dans l'est du Tchad. 

     La MINURCAT qui comprend une présence multi-dimensionnelle de  l'ONU et de l'EUFOR, a été créée par le Conseil de sécurité en  septembre 2007 afin de répondre à la situation humanitaire  effroyable que connaissent le Tchad et la Centrafrique. 

     Des responsables humanitaires de l'ONU ont mis en garde lundi  contre l'insécurité et la détérioration de la situation  humanitaire dans la zone des environs de Dogdoré, dans l'est du  Tchad, qui menacent les vies de 26.000 déplacés internes. 

     Les opérations humanitaires ont été suspendues dans la région  depuis le mois d'octobre. Les agences d'aide ont demandé au  gouvernement tchadien d'assurer la sécurité de leur personnel et  de leurs biens et appelé au renforcement de la présence de la  MINURCAT dans ces régions proches de la frontière est du Tchad,  contiguë au Soudan, dont celle de Dogdoré. 

     Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a proposé l'envoi  de 6.000 Casques bleus pour remplacer l'EUFOR, forte de 3.000  éléments, dont le mandat expirera le 15 mars prochain. Le Conseil  de Sécurité prendra une décision sur la dimension de cette force  d'ici le 15 décembre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article