Tchad/Soudan : Les fruits de la médiation libyenne

Publié le par Hamid Kelley

Gaboeco: Les nuages se dissipent entre N'djamena et Khartoum, qui ont amorcé le rétablissement de leurs relations diplomatiques décidé sous les auspices de la Libye, en procédant le 9 novembre à un échange d'ambassadeurs. A l'issue de la réunion tripartite initiée à Tripoli le 24 octobre sous médiation libyenne, le Tchad et le Soudan avaient décidé du retour de leurs ambassadeurs respectifs sous deux semaines, six mois après la rupture des relations diplomatiques.

La médiation menée par la Libye dans le conflit soudano tchadien a porté ses premiers fruits le 9 novembre dernier avec le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, suspendues depuis mai dernier.

N'djamena et Khartoum ont procédé à un échange d'ambassadeur conformément aux résolutions issues de la réunion tripartite tenue le 24 octobre dernier à Tripoli, où il a avait été décidé un rétablissement des représentations diplomatique respectives avant deux semaines.

L'ambassadeur du Tchad au Soudan, Baradine Haroun Ibrahim, a quitté N'djamena dans la matinée du 9 novembre pour Khartoum, où il été reçu par des responsables libyens et soudanais après son arrivée à bord d'un avion libyen qui devait emmener l'ambassadeur du Soudan au Tchad plus tard dans la journée.

"Je suis très heureux de reprendre mon poste", a déclaré en français le diplomate tchadien, refusant de répondre aux questions de journalistes soudanais en arabe, alors que c'est l'une des langues officielles au Tchad.

Le diplomate tchadien a remercié la Libye pour sa médiation auprès des deux parties qui a permis cette avancée significative des relations entre les deux pays.
"Nous avons accepté l'idée de renforcer nos relations en toute sincérité et nous vivons en harmonie comme deux frères voisins qui partagent beaucoup de choses", a ajouté monsieur Ibrahim.

"C'est une journée historique et espérons qu'elle marque la fin des graves tensions diplomatiques qui ont caractérisé les rapports entre nos pays ces six derniers mois", a déclaré le nouvel ambassadeur du Soudan au Tchad.

N'Djamena et Khartoum entretiennent des relations tumultueuses depuis cinq ans, s'accusant régulièrement de soutenir les rébellions armées contre leurs régimes respectifs.

Le Soudan avait rompu en mai dernier les relations diplomatiques avec le Tchad après une attaque près de Khartoum de rebelles du Darfour, région de l'ouest du pays en guerre civile depuis 2003, affirmant que N'Djamena était derrière ce raid.

Le Tchad soutient lui avoir subi 28 attaques venues du Soudan, dont celle des 2 et 3 février 2008 au cours de laquelle des rebelles avaient investi sa capitale et été à deux doigts de renverser le président Idriss Deby Itno.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article