COMMUNIQUE DE PRESSE N°027/UFCD/CSC/BEN/CC/2008

Publié le par WALDAR

COMMUNIQUE DE PRESSE

N°027/UFCD/CSC/BEN/CC/2008

 

L’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la milice Abtéké de Deby poursuit activement sa politique de la terre brûlée dans le Département de Guéréda. Les attaques lancées  vendredi contre les localités des cantons Baali et Birak se poursuivaient encore ce lundi.

 

Dans leur folie meutrière et la rage au coeur, les assaillants ont mis à feu et à sang plusieurs villages. Kobong, Yor, Dourné, Dinguirchal, Aïbong, Eury, Korok et Dideay sont complètement brûlés. Au terme de la quatrième journée des affrontements, on dénombrait déjà au moins une centaine de morts. Des viols, tortures et exécutions sommaires ont émaillé  les journées particulièrement éprouvantes vécues par les paisibles citoyens du Dar-Tama.

 

 

Les massacres perpétrés par la milice Abtéké contre les populations tchadiennes sont bel et bien commandités par Idriss Deby. Les opérations qui se déroulent en ce moment contre les Cantons Birak et Baali ont été préparées au cours d’une réunion des chefs de la miilice à Singrigné, Gorgol et Goundo. C’est au cours de cette rencontre qui s’est déroulée du 13 au 15 août 2008 que les hommes de main de Deby  ont programmé la destruction des villages qui sont depuis quatre jours sous les feux des assaillants.

 

L’UFCD s’interroge sur le silence de la Communauté internationale face aux événements graves qui secouent le Département du Dar-Tama. Elle demande au contingent de l’EUFOR stationné à l’Est du Tchad de jouer son rôle de sécurisation des populations civiles. Dans le cas contraire, L’UFCD qui suit de très près la situation prendra ses responsabilités pour écarter la menace d’extermination qui pèse sur les populations agressées.

 

Fait à Moudeina, le 11 novembre 2008

Le Porte-parole Adjoint

Djédé Kourtou Gamar

Commenter cet article