Armée. Assurer la sécurité au Tchad

Publié le par WALDAR

ladepeche: Les hussards sont de nouveau sur le pont. Depuis le mardi 21 octobre dernier, le colonel François Villiaumey, 92e chef de corps du 1er Régiment de hussards parachutistes (RHP), a pris le commandement du bataillon multinational centre de l'EUFOR, basé sur le camp de Forchana, dans l'est du Tchad, pour « une mission juste, servie par des unités prestigieuses », explique le service communication du régiment tarbais.

Un terrain que le chef de corps du 1er RHP connaît bien puisque c'est sa troisième mission dans cette région du globe : en 1990, il était au Tchad en qualité de chef de peloton, puis en 2002 en poste à l'état-major dans le cadre de l'opération « Épervier ».

crise humanitaire

Le 1er RHP se trouve renforcé d'éléments principalement issus de la 11e brigade parachutiste (35e RAP, 17e RGP, 1er RCP) et sa mission est d'armer le bataillon multinational centre (BMN-C) du troisième mandat de l'EUFOR au Tchad, afin « d'améliorer la situation sécuritaire de cette région perturbée par la crise humanitaire du Darfour ».

Le bataillon se compose de près de 600 hommes et est déployé sur sa zone d'action - vaste comme le tiers de la France - qui s'étend le long de la frontière soudanaise sur un territoire semi-désertique de plateaux et de barrières rocheuses.

Les bérets rouges tarbais et leurs frères d'armes parachutistes sont en mission au Tchad « pour stabiliser cette région proche du Darfour ».

« L'objectif est de protéger et de faciliter le travail des forces de l'ONU et des ONG humanitaires au profit des réfugiés soudanais, des déplacés tchadiens et des populations locales, éprouvés par des conditions de vie précaires », indiquait récemment le régiment.

sécuriser la zone

Les hussards sont chargés de sécuriser la zone en patrouillant avec leurs véhicules sur les difficiles pistes tchadiennes. Grâce à cette présence quotidienne sur le terrain, ils contribuent à la protection des civils, à l'acheminement de l'aide humanitaire et à la libre circulation des personnels de l'ONU et des ONG.

L'opération EUFOR Tchad/RCA a été lancée en janvier 2008 par l'Union européenne conformément à la résolution 1778 du conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) et à la demande des gouvernements tchadien et centrafricain. Au total, 2.100 soldats français sont sur place au sein des différentes emprises de l'EUFOR Tchad/RCA.

Commenter cet article