Projet de budget 2009 914,3 milliards de FCFA en dépenses, 855,7 milliards en recettes

Publié le par WALDAR

cefod: Le Conseil extraordinaire des ministres a examiné et adopté le mardi 18 novembre 2008, le projet de loi portant budget général de l’État pour l’exercice 2009. Un budget social, aux dires du gouvernement.

Selon le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Mahamat Hisseine, le budget 2009 sera en légère hausse par rapport au budget 2008 mais il demeure un budget social avec les mêmes objectifs que le budget en cours. L’analyse des chiffres globaux, révèle que les charges doivent passer de 911, 9 milliards de FCFA en 2008 à 914,3 milliards de FCFA en 2009. Par ailleurs, il y a une baisse nette des recettes totales, soit 855,7 milliards de FCFA, d’où un déficit à combler de 58,6 milliards de FCFA. ‘’Pour soutenir ces charges, le gouvernement s’engage à fournir des efforts pour augmenter ses ressources ordinaires et réduire le déficit hors pétrole’’, promet le Porte-parole du gouvernement. Le gouvernement promet de mieux surveiller les dépenses salariales, poursuit-il, avant d’ajouter que ‘‘en même temps, chaque ministre est invité à mettre l’accent sur les recettes propres des services dont il a la charge’’. C’est dans ce sens que ‘‘le projet de budget comporte une extension de l’assiette fiscale, notamment sur l’importation du ciment, l’exportation du bétail sur pied, la taxe civique, la taxe immobilière, les vignettes, etc. ‘’

Reconduction des 60 000 FCFA de salaires aux fonctionnaires de basse catégorie

En ce qui concerne les dépenses, ce budget maintient son caractère social conformément aux programmes sur lesquels a été élu le président de la République Idriss Déby Itno, réitère le ministre Mahamat Hisseine. A ce titre, le Programme National de Sécurité Alimentaire est maintenu, avec un appui substantiel. Le salaire de 60 000 FCFA accordé aux fonctionnaires de basse catégorie en 2008 est exceptionnellement reconduit en 2009. Le gouvernement entend maintenir également les programmes de construction d’écoles, des centres de santé et des hôpitaux. La gratuité des soins de maternité, la gratuité des médicaments anti rétroviraux, les soins des personnes âgées, etc.

L’aide à la presse passe de 100 à 200 millions de FCFA

Enfin le budget revoit en hausse les allocations familiales qui passeront en 2009 de 500 FCFA à 2000 FCFA. La subvention à la presse accordée aux médias privés sera doublée, passant de 100 millions à 200 millions de FCFA. De même que la subvention aux syndicats qui passe de 50 millions à 100 millions de FCFA.

Mbaïdedji Ndjenodji Frédéric

Commenter cet article