La CPDC menace de dénoncer l’accord du 13 août 2007

Publié le par WALDAR

cefod: La Coordination des Partis politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC) a, dans un communiqué de presse n° 20/CPDC/2008, rendu public le 13 novembre 2008, informé l’opinion nationale et internationale que les textes de loi adoptés par le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord du 13 août 2007, ne sont pas conformes à l’esprit et à la lettre de cet accord et à ceux transmis par le comité de suivi et d’appui, organe consensuel de veille.

Le comité de suivi et d’appui réunit la majorité présidentielle et l’opposition démocratique, la Présidence de la République, le Gouvernement et l’assemblée nationale. L’Union européenne, L’organisation internationale de la francophonie (OIF), l’Organisation des Nations-Unies (ONU), l’Union africaine, les États-Unis d’Amérique, la Suisse… appuient également l’accord du 13 août 2007. La Coordination des Partis politiques pour la Défense de la Constitution souligne qu’en adoptant ces lois par un passage en force, le gouvernement ouvre la voie à sa dénonciation et attire l’attention de toutes les parties engagées dans cet important accord sur la nécessité d’en exécuter convenablement et résolument toutes les composantes. Le communique demande aux acteurs politiques tchadiens de faire preuve de retenue et de responsabilité et aux observateurs et facilitateurs de jouer pleinement leurs rôles.

Dokalyo Alphonse

Commenter cet article