Tchad: le chef de la diplomatie française reçu par le président Deby Itno

Publié le par WALDAR

N'DJAMENA (AFP)  - Le président tchadien Idriss Deby Itno a reçu vendredi soir à N'Djamena le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, qui doit visiter samedi des camps de réfugiés et déplacés dans l'est de ce pays, voisin de la région soudanaise du Darfour en guerre depuis 2003.

 

"Nous avons parlé de l'Eufor", la force européenne déployée dans l'est du Tchad et dans le nord de la Centrafrique, pays voisin, pour assurer la sécurité autour des camps de réfugiés soudanais et de déplacés tchadiens, a affirmé dans une très brève déclaration à la presse M. Kouchner à sa sortie d'audience.

Il a surtout été question "de la façon dont la Minurcat II (force de l'ONU) doit prendre le relais" de l'Eufor, composée de 3.700 éléments, dont le mandat s'achèvera à la mi-mars 2009, a-t-il dit, sans plus de détails.

M. Kouchner a également dit avoir évoqué avec M. Deby Itno "l'accord du 13 août" 2007 entre l'opposition et le gouvernement du Tchad, censé déboucher sur des élections démocratiques en 2009. "Et nous nous félicitons de la poursuite du dialogue interne", a-t-il ajouté.

Selon son programme, il se rendra samedi dans le village de Lobotiké (60 km de Goz Beïda, sud-est), où se sont réinstallés volontairement certains déplacés, ainsi qu'à Goz Beïda et Abéché, où se trouvent plusieurs dizaines de milliers des 450.000 réfugiés et déplacés de l'est tchadien.

Bernard Kouchner quittera Abéché pour Bamako, au Mali.

Dans un communiqué publié vendredi, l'ONG Oxfam France a invité Paris à profiter de ce déplacement pour pousser N'Djamena à "avancer sur le processus de paix", en relevant que "l'accord du 13 août", soutenu par l'Union européenne, tardait à être appliqué.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article