Idrisse Deby et le plus mauvais chef d’etat Tchadien que le Tchad ait connu,mais ou sont les chefs rebelles

Publié le par WALDAR

A l’occasion de la fête de Tabaski et du Nouvel an, j’adresse mes vœux de sante, prospérité, bonheur et de réussite de réconciliation avec tous les acteurs politiques, sociétés civiles et les chefs traditionnels.

Soyons clairs et réalistes, depuis plus de trois décennies que le Pays est gouverne par la même génération et les choses n’avancent plus. Et alors ou la jeunesse Tchadienne, elle garde le silence, observe, neutre ou complice de la situation actuelle. En tant jeune de ce Pays, je peux ne pas garder silence face à cette épidémie qui dévaste mon cher pays. Nous, la jeunesse, prenons notre responsabilité et sortons de notre silence pour prendre en mains les choses sérieuses. Oublions d’abord le cote clanique et ethnique qui est devenu un cancer pour nous les Tchadiens et pensons ensemble pour sortir le Pays de cet impasse. Certes, notre contribution est  nécessaire pour sortir le Pays de la crise actuelle. Depuis, dix  ans de règne, Idriss Deby continue de gouverner le Pays sans concertation avec le peuple, il plonge le Pays dans un chao total, et Alors ou sont les chefs dits politico-militaires. Croyez vous que ceux –la vont Nous sortir de la crise actuelle, je ne pense pas.  Pour moi, je crois que la jeunesse doit faire une révolte sans prendre les armes. Conquérir un pouvoir Par les armes, celle n’amènera jamais une paix durable. Depuis des années, les Pouvoirs au Tchad se font renverser avec des armes en mains, mais cette solution n’est pas la bonne. Et alors quelle est la solution d’âpres vous.

 

Kelley Haroun

Depuis la zone occupée par Idriss Deby

Kellyharoun@yahoo.fr

Commenter cet article