A quand la traque des voleurs au pays où Deby est roi

Publié le par WALDAR

Détournements des deniers publics


cefod: « A quand la traque des voleurs de la République », s’interroge L’hebdomadaire Notre Temps, « le journal des sans voix ». « Une nouvelle fois, trois chefs d’Etat africains, Omar Bongo Ondimba du Gabon, Sassou Nguesso du Congo et Obiang Nguéma de la Guinée équatoriale, sont épinglés par deux Ong pour recel de détournement de fonds publics », informe-t-il. Rappelant que « les multinationales ne lésinent pas sur les moyens pour maximiser leurs profits » et qu’auprès « des dirigeants peu scrupuleux, cupides et corrompus, ils ont carte blanche pour s’adonner aux pots-de-vin et autres dessous-de-table », le « journal des sans voix » fait le rapprochement avec le Tchad en affirmant que « beaucoup de Tchadiens savent que l’exécution des projets de développement dans ce pays sont réservés à une catégorie bien précise d’entreprises nationales qui n’ont généralement de compte à rendre à personne. Et dans la plupart des cas, les projets financés à des dizaines voire des centaines de milliards de nos francs sont partiellement exécutés, parfois au quart, voire pas du tout exécutés ». Notre confrère cite tour à tour les « rapports du Collège de Contrôle et de Surveillance des ressources pétrolières », les « coups de poing » de la Banque mondiale ainsi que les suites à donner aux enquêtes menées dans les projets Parset, Proadel, Sodelac, etc et ont il a été établi des malversations évidentes.

Commenter cet article